IPO de small caps : méfiance !

Rédigé le 16 mai 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Lorsqu’il y a une nouvelle introduction en Bourse, mes collègues m’appellent souvent pour me demander de rédiger une analyse dessus : « Faut-il y aller? » « Que conseiller à nos lecteurs ? »

Moi, qui suis en général assez coopératif, je ne suis pas vraiment à l’aise pour parler des IPO.
J’ai travaillé près de 10 ans auprès de gérants ou de boite, préparant justement leurs introductions en bourse. J’ai souvent vu des dossiers très beaux sur le papier… qui se révélaient être des pièges pour les investisseurs qui finissaient par perdre beaucoup. Mon expérience m’a appris à me méfier des IPO.

Du coup, je préfère attendre que les sociétés cotent avant de m’y intéresser ou de les recommander. Mais, mais je sais que vous voulez avoir des infos sur les IPO, et je ne peux pas en permanence refuser d’aller voir les sociétés qui me sollicitent et qui peuvent être des pépites.
J’ai donc décidé de rencontré la direction de deux sociétés : ERYTECH PHARMA et YMAGIS…

J’avais écrit, lors de l’introduction en Bourse d’ERYTECH PHARMA (FR0011471135) le 25 avril dernier et suite à une réunion avec la direction, qu’il valait mieux attendre les premières cotations.
L’action a été introduite à 11,60€ et vaut aujourd’hui 10,80€.
Certes, il est trop tôt pour en tirer des conclusions et la tendance peut s’inverser évidemment.
Mais cela vous montre qu’une IPO n’est pas forcément suivie d’une envolée des cours et que jouer une IPO n’est pas toujours gagnant.

Conférence "A la recherche du rendement perdu"  

Sur YMAGIS (FR0011471291), j’étais un peu plus optimiste, forçant ma nature en vous conseillant d’acheter en bas de fourchette mais en limitant votre position à 2% de votre portefeuille.
J’avais en effet trouvé le discours de la direction assez convaincant et assez clair.
L’introduction s’est effectivement faite en bas de fourchette à 7,65€ mais depuis, le titre a perdu 4,8%.

Enfin je vous avoue que je n’ai pas rencontré la direction de SPINEGUARD (FR0011464452), le spécialiste des équipements médicaux pour la chirurgie du dos.
Et là encore, les premières séances sont décevantes : introduite à 7,29€, le titre cote actuellement 6,57€, soit une baisse de 10%.

Trois introductions récentes avec trois moins-values à la clé. Dans un marché haussier.
Il est loin le temps de l’ère Internet où, pour 100 actions demandées, vous n’en receviez que 2 avec des hausses vertigineuses du prix d’introduction.
Eh oui, force est de constater que très souvent, les premières cotations sont médiocres, tout simplement parce qu’il y a un retour de papier important.

Si les IPO de small caps sont moins faciles à jouer que celles de grosses valeurs, c’est aussi du fait qu’elles sont moins connues, que tout le battage marketing autour d’une introduction en Bourse d’un Facebook, EDF, ou autre mastodonte ne se fait évidemment pas de la même manière. Moins demandées, le soufflé retombe plus facilement.

Je préfère donc attendre les premières cotations. C’est maintenant la logique qui prévaudra dans mes conseils, sauf opération exceptionnelle et attrayante. Rappelez-vous un cas que je vous ai souvent cité : c’est INSIDE SECURE (FR0010291245).
En février 2012, la société a levé 80 M€ à un prix par action de 8,30€. Elle ne vaut plus que 2,51€, enchaînant déceptions sur déceptions. Et j’ai encore d’autres exemples dans ma besace, que ce soit la liquidation pure et simple de BIONERSIS (FR0010294462) ou encore la descente aux enfers de MONCEAU FLEURS (FR0010554113).

IPO de small caps : méfiance donc !

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Envie de connaitre la stratégie d’Eric Lewin ?

Envie de savoir comment dénicher les valeurs qui auront la meilleure rentabilité, le meilleur ratio risque / rendement ?

Envie de savoir :
– comment vous prémunir de l’effondrement du rendement immobilier ?
– comment générer du rendement avec votre assurance-vie ?
– comment estimer votre patrimoine immobilier pour déclarer votre ISF ?
– si les « Super Livrets » sont si « supers » que cela ? 
– … et d’avoir d’autres conseils précis, concrets et utiles pour faire face à la crise du rendement de votre épargne et de votre patrimoine ???

RENDEZ-VOUS LE 24 MAI AVEC NOS SPECIALISTES DE LA QUESTION DU RENDEMENT

_____________________

Mots clé : - - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire