3 raisons pour ne pas rester sur les actions

Rédigé le 27 juin 2011 par | Matières Premières Imprimer

___________________________

Rédacteur de Fx Profit Trader ___________________________

Un de mes amis avec qui je discutais hier voulait savoir si ces marchés financiers agités n’étaient pas « trop durs » pour moi. Je me suis contenté de lui répondre : « Tout s’écroule, je gagne donc de l’argent. Mais si tout s’envolait, j’en gagnerais aussi ».

Peu importe le sens des marchés et les anticipations de tendance. Mes lecteurs et moi-même cherchons à « coller aux marchés ». Et c’est très profitable.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

Marc Mayor frappe fort : 1 000% de gains potentiels sur sa dernière recommandation !

C’est une petite société, ses perspectives sont extraordinaires et surtout peu de gens le savent. Vous vous en doutez, il faut faire vite. Découvrez en plus sur la société que Marc Mayor a sélectionnée et visez 1 000% de gains !

____________________________________________________________________________________________________

Inutile de chercher à avoir raison. C’est un tort Ce que j’ai voulu faire comprendre à mon ami, comme à tous ceux qui viennent se former à mes côtés, c’est qu’avoir raison ne sert strictement à rien pour gagner de l’argent. C’est même la principale cause de pertes chez les investisseurs particuliers car leur psychologie naturelle les pousse à commettre des erreurs irréparables, par pure conviction.

Laissez les convictions aux politiques. Pour gagner de l’argent, seules la rigueur et la performance comptent. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de me spécialiser sur le Forex. Sur le Forex, vous jouez une devise contre une autre. Chaque jour, il y a toujours une devise qui monte par rapport à une autre. Forcément ! Ce peut-être l’euro contre le dollar, (paire EURUSD), la livre sterling contre le dollar (paire GBPUSD), l’euro contre le franc-suisse, le yen, le renmibi… bref vous avez des dizaines et des dizaines de paires.

Tenez : vous est-il jamais venu à l’idée de jouer le kiwi, la monnaie néo-zélandaise (NZD), contre le dollar ? Certes, ce n’est pas courant. Si je prends cet exemple, c’est pour vous montrer que chaque jour, vous avez TOUT le marché du Forex qui est une opportunité.

Quelles que soient les conditions macro, il y a donc TOUJOURS un trade à faire, une opportunité à saisir. C’est pour cela d’ailleurs que la plupart des hedge funds se positionnent massivement sur le Forex pour augmenter leurs revenus. Et c’est pour cela que je me suis spécialisé sur ce marché.

La preuve : nous avons gagné 42,62% en un an, sans jamais avoir cherché à avoir raison Ce qu’il faut comprendre, c’est que je ne me soucie pas des anticipations de tendance. Peu m’importe ce qu’anticipent les marchés pour demain.

Ce que je regarde, moi, c’est la tendance du jour sur le Forex. J’ai mis au point un système de trading systématique avec un seul objectif : capter la tendance du jour – à la hausse ou à la baisse, peu importe. C’est ce que j’appelle « coller au marché ». Associé à une gestion des risques pointue et adaptée, la performance se construit solidement, jour après jour. Tenez, avec cette méthode, nous avons gagné plus de 42% sur un an. Qu’a fait le CAC 40 sur cette période ? un petit et malheureux 7%… – en imaginant que vous avez acheté l’indice et l’avez conservé jusqu’à aujourd’hui.

Le plus dur est finalement de ne rien faire… de laisser mon logiciel faire les analyses et passer les ordres, et d’accepter que pour gagner de l’argent, il suffit d’être patient et méthodique.

3 raisons pour ne pas rester sur les actions L’erreur la plus courante est de penser que les marchés les plus fiables sont les marchés actions et obligataires. C’est faux. Ils sont aujourd’hui risqués. Regardez : alors que le CAC40 a perdu 6% depuis le 11 mars, mon portefeuille Forex a pris 29%.

Si à une certaine époque investir sur des actions était un moyen de faire croître votre capital, aujourd’hui, les conditions macro ET micro-économiques accumulent les risques sur ce segment quand vous achetez des actions, c’est que vous pariez sur la croissance de l’entreprise et la hausse du titre… Complexe en ce moment. Sur le Forex, pas besoin d’avoir de bonnes ou de mauvaises conditions économiques pour faire de l’argent puisque l’on ne se positionne pas sur une tendance haussière ou baissière d’un support : on joue une devise contre l’autre. C’est là qu’est toute la différence.

Bref. Je vais vous donner 3 raisons pour ne pas rester sur les actions. Il y en a plein d’autres, évidemment. Je me contente de trois.

Quand vous achetez une action d’entreprise, vous confiez une partie de votre capital à ses dirigeants. Cela signifie donc que vous vous êtes suffisamment renseigné sur la direction pour avoir confiance. Sincèrement, à moins que ne viviez dans une grotte depuis 4 ans, chaque jour amène son lot de preuve d’incompétence et de vénalité chez nos amis dirigeants. Sur le Forex, nous n’avons pas ces soucis.

La transparence des sociétés a encore du chemin à parcourir. Et même si beaucoup d’efforts sont faits, les bilans sont dans la plupart des cas incompréhensibles pour l’investisseur particulier qui a ses propres contrainte pour avoir le temps pour éplucher de lignes comptables indigestes. Pas de bilan ou de comptes de résultats à analyser sur le Forex !

Nous vivons un changement majeur. Il est impossible ou suicidaire de s’engager à long terme avec des entreprises qui n’ont parfois même pas un business plan encore défini (Facebook par exemple)… ou qui subiront de plein fouet les revirements macro. Je préfère engranger de l’argent au jour le jour… et c’est pour cela que j’ai systématisé mes trades sur le Forex.

Si vous n’êtes pas convaincu, je vous laisse lire la suite de mes arguments ici.

Mots clé : - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

3 commentaires pour “3 raisons pour ne pas rester sur les actions”

  1. Bonjour
    Vous parlez surtout du FOREX mais la plupart des personnes habituées aux actions sont comme moi et ignorent TOUT du FOREX.
    Ne pourriez-vous avoir un site d’explications de ce qu’est réellement le forex et quelle est la part du risque ? Alors il se pourrait que je change de stratégie.
    Merci et cordialement.

  2. Bonjour
    Nous ne parlons pas que du Forex : le Billet du Trader est principalement destiné aux investisseurs actifs sur les marchés actions, comme vous pouvez le constater en parcourant notre site. Si vous voulez plus de renseignements sur le Forex par contre, Jérôme Revillier est notre spécialiste et a rédigé de nombreux articles très pédagogiques : http://lebilletdutrader.com/category/devises/
    Mais vous constaterez aisément que la plus grande partie de nos articles sont relatifs aux marchés actions et autres indices.

    Cordialement

  3. […] Fuyez les marchés actions ! Diversifiez-vous Depuis des mois je le répète : fuyez les actions et diversifiez-vous sur les nouveaux marchés tels que les matières premières et le Forex maintenant accessibles […]

Laissez un commentaire