Interventionnisme dantesque de la PBOC

Rédigé le 29 janvier 2016 par | Apprendre la Bourse, Toutes les analyses Imprimer

Les opérateurs ont beaucoup de sujets de discussion au menu ce vendredi : le PIB américain au T4 (et pourquoi il ralentit), la BoJ qui se lance dans la spirale mortelle (pour l’épargne) des taux négatifs… mais ils devraient s’intéresser de plus près à l’activisme débridé de la banque centrale de Chine.

En effet, cette dernière vient d’injecter, ce vendredi, 15,2 Mds$ de plus dans son système financier via des prêts court terme – ce qui porte le montant total des injections pour la semaine écoulée au montant astronomique de 105 Mds$ (une fois et demi le QE de la BCE, mais en une seule semaine).

Alors c’est vrai, la banque centrale a pour coutume de procéder à un surcroît d’injections de liquidités à l’occasion du nouvel an lunaire et qui donne lieu à une golden week durant laquelle l’économie chinoise s’arrête tandis que le pays bat chaque année des records d’embouteillages routiers et de saturation des trains. Mais cette année, les sommes offertes par la PBOC prennent des proportions dantesques.

Il faut bien comprendre qu’un repli supplémentaire de -1% des indices chinois ce vendredi aurait porté le total hebdomadaire à -10%. Il y avait le feu à Shanghai et Shenzhen, les pompiers ont mis le paquet et éteint l’incendie. Mais souvent, des liquidités déversées en trop grandes quantités font bien plus de dégâts que les flammes !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire