L’innovation est payante en Bourse

Rédigé le 15 avril 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Sur le marché des changes, il y a toujours des occasions de profits… … il suffit de savoir les détecter !

C’est probablement bien plus simple que vous le pensez et ça ne prend que 10 minutes par jour, comme vous le constaterez en continuant votre lecture…

Par Pierre Havez

On dit souvent que la France est à la traîne en matière d’innovation. La part des dépenses de recherche et développement (R&D) du pays représente environ 2% du produit intérieur brut (PIB), dont 45% proviennent de la sphère publique et 55% des entreprises. Ce ratio de 2% de la richesse nationale se situe dans la ligne de la moyenne des 27 pays de l’Union européenne (UE).

En revanche, l’Hexagone a pris du retard par rapport aux Etats-Unis (2,8%) et au Japon (3,4%). Pire, les pays émergents comme la Chine et l’Inde rattrapent leur retard à vitesse grand V – l’empire du Milieu visant une part de 2,50% de son PIB consacrée à la R&D d’ici 2025.

Malgré ce tableau en demi-teinte, la France dispose de vrais savoir-faire et la qualité de ses ingénieurs est reconnue dans le monde entier. Des positions fortes qui se traduisent dans le monde de l’entreprise par un secteur du conseil en innovation et en R&D externalisée puissant, bien représenté en Bourse au sein des small et mid caps avec plus de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé et plus de 2,7 milliards d’euros de capitalisation.

Ces sociétés s’appellent ALTRAN (FR0000034639), ALTEN (FR0000071946), AKKA TECHNOLOGIES (FR0004180537) ou encore ASSYSTEM (FR0000074148)… Leur métier ? Fournir des ressources humaines – ingénieurs, développeurs et autres consultants – aux grands groupes industriels qui utilisent ces moyens humains externes pour flexibiliser le développement de leurs projets innovants.

Ce secteur est même l’un des plus performants sur le marché parisien depuis le début de l’année : presque toutes les valeurs du secteur font mieux que l’indice CAC Mid & Small qui gagne plus de 5% depuis le début de l’année. En effet, les performances boursières de plusieurs acteurs du secteur sont au beau fixe depuis le 1er janvier : +21% pour Alten, +17% pour SII, +15% pour Assystem.

• SOGECLAIR le leader du secteur

La palme revient toutefois à SOGECLAIR (FR0000065864), dont le titre a bondi de +96% depuis le début de l’année. La société d’ingénierie toulousaine, historiquement positionnée sur l’accompagnement des grands projets aéronautiques d’Airbus, s’est petit à petit tournée vers d’autres marchés comme le ferroviaire.

Grâce à une activité dynamique – son chiffre d’affaires a grimpé de 23% à 94,3 millions d’euros – le groupe a enregistré une forte croissance de son résultat brut d’exploitation (EBITDA) de 39% à 12,9 millions d’euros, soit une marge d’EBITDA qui gagne 1,5 point à 13,7%. Son résultat net a grimpé de 54% à 6,1 millions d’euros. La structure financière du groupe s’est renforcée avec une trésorerie nette de 7 millions d’euros à fin décembre 2012 pour des capitaux propres de 26,2 millions d’euros (+20%).

Un dividende de 1,60 euro par action sera proposé aux actionnaires lors de la prochaine assemblée générale. Ce montant représente quasiment le double de celui versé au titre de l’exercice précédent (0,85 euro en 2011). Et ce n’est pas fini : pour 2013, le groupe anticipe un nouvel exercice de croissance…

• ALTRAN à la traîne

ALTRAN, figure historique du secteur qui a connu un retour en grâce l’an passé, est plus à la peine (-8% depuis le 1er janvier). Mais ce parcours plus hésitant en Bourse masque un newsflow pour le moins positif : implantation en Malaisie en février, rentabilité 2012 légèrement supérieure aux attentes, confiance dans les objectifs 2015, remboursement anticipé des obligations OCEANE 2015 et, tout récemment, acquisition d’un spécialiste de l’aménagement d’avions privés.

Autant d’éléments pouvant justifier l’opportunité de se positionner pour viser les 6 euros, soit un gain potentiel de plus de 10%.

Laissez un commentaire