L’indice PMI en zone euro fait mieux que prévu

Rédigé le 22 septembre 2017 par | Europe, Statistiques et données macro Imprimer

Heureusement que la Fed a durci le ton mercredi et propulsé le dollar un peu au-delà des 1,1900 contre l’euro, sinon, le billet vert aurait largement enfoncé les 1,2050 ce vendredi matin.

Les cambistes saluent la spectaculaire amélioration des perspectives conjoncturelles en France et en Allemagne au mois de septembre. L’euro refranchit déjà la barre des 1,200 face au billet vert.PMI_indice

L’Allemagne aurait connu sa croissance anticipée (les PMI, ce sont les intentions d’achat de biens et services) la plus rapide depuis avril 2011. Le PMI flash composite calculé par IHS Markit bondit de 55,8 vers 57,8.

L’embellie s’avère spectaculaire dans les « services », avec un indice à 55,6 contre 53,5, tandis que le secteur manufacturier progresse de 59,3 vers 60,6.

La France soutient pour une fois la comparaison avec son puissant voisin avec un indice PMI flash composite qui bondit également de +2 points à 57,2.

Dans le détail, c’est l’indice des « services » qui fait la différence avec un décalage de +2,3 points à 57,1 tandis que le secteur manufacturier grappille +0,2 à 56,1.

L’effet de ravissement est particulièrement sensible du côté de la Bourse de Paris puisque les économistes anticipaient un PMI composite quasi stable, à 54,9… bien loin des 57,2 que l’on découvre ce matin.

Il va falloir que la Fed en remette rapidement une couche sur la hausse des taux pour enrayer la débâcle annuelle du dollar, qui dépasse de nouveau -10%.

Un mois d’août radieux dans le secteur manufacturier en Europe

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire