L’indice CAC PME : bonne idée mais… ratée

Rédigé le 14 mars 2014 par | Autres indices, Mid et Small Caps Imprimer

EnterNext a récemment lancé son indice dédié au PEA-PME. Baptisé CAC PME (FR0011710375-CAPME), il compte 40 valeurs. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce nouvel indice…

Des pondérations inégales

Comme pour le CAC 40, les pondérations sont essentiellement liées à la capitalisation boursière et au flottant. Ingenico (FR0000125346), par exemple, constitue la plus forte pondération de l’indice puisque le titre pèse 7,74%, devant Groupe Eurotunnel (FR0010533075) avec 7,39% ou encore Eutelsat (FR0010221234) et Rémy Cointreau (FR0000130395) avec respectivement 6,65% et 6,03%.

Pour tout vous dire, je suis assez étonné par cette composition. Peut-on vraiment parler de PME pour une société comme Ingenico qui pèse 3,6 milliards d’euros en Bourse et qui réalise un chiffre d’affaires de 1,37 milliard d’euros ? De même, peut-on considérer Rémy Cointreau comme une PME avec ses 3,1 milliards d’euros de capitalisation et sa large présence à l’international (Europe, Etats-Unis et Asie) ?

Personnellement je ne trouve pas ; il me semble assez ubuesque de faire figurer ces valeurs dans l’indice.

Voici le tableau de la composition de l’indice CAC PME (si vous cliquez sur le nom de la valeur, vous trouverez toutes les news et analyses que nous avons rédigées sur le titre). J’ai surligné en bleu les 10 premières pondérations de l’indice.

LibelléISIN
pondération dans l’indice CAC PME
AB SCIENCEFR00105572642,67
ALBIOMAFR00000604020,95
APRILFR00040371250,78
ARCHOSFR00001824791,47
ARTPRICE COMFR00000747830,87
AVIATION LATECOEREFR00000322781,74
BIGBEN INTERACTIVEFR00000740720,85
BIOALLIANCE PHARMAFR00100955961,35
BOIRONFR00000611290,93
CANAL PLUS (STE ED)FR00001254600,90
CARMATFR00109079561,87
CHARGEURSFR00001306920,96
EUTELSAT COMMUNICATIONSFR00102212346,65
GENFITFR00041631115,00
GROUPE EUROTUNNELFR00102212347,39
HAULOTTE GROUPFR00000667550,91
INGENICOFR00001253467,74
INNATE PHARMAFR00103314213,71
INTERPARFUMSFR00040242220,77
IPSENFR00102591502,88
MANITOU BFFR00000386061,07
MAUREL & PROM NIGERIAFR00111209141,31
MAUREL ET PROMFR00000510704,89
METABOLIC EXPLORERFR00041770461,04
METROPOLE TVFR00000532255,57
MONTUPETFR00000370461,86
NATUREXFR00000546940,70
NICOXFR00000741302,89
PARROTFR00040382630,75
RECYLEX S.A.FR00001203880,51
REMY COINTREAUFR00001303956,03
SAFTFR00102081652,07
SARTORIUS STED BIOFR00000532661,92
SOITECFR00040250625,40
SOLOCAL GROUPFR00100963545,38
STENTYSFR00109494040,74
TRANSGENEFR00051750800,89
TRIGANOFR00056916561,30
VALNEVAFR00051750803,54
VIRBACFR00000315771,75

Cliquez sur les noms de valeurs pour lire nos analyses

Tout se joue sur quelques valeurs

Dans ce CAC PME, 29 valeurs pèsent moins de 3%. En d’autres termes, si quelques grosses pondérations de l’indice annoncent des mauvaises nouvelles, cela suffirait à le faire clairement basculer dans le rouge – ou, à l’inverse, dans le vert en cas de bonnes nouvelles.

La plus petite capitalisation reste Recylex (FR0000120388) avec 0,51% suivi de Naturex (FR0000054694) avec 0,70% ou encore Stentys (FR0010949404) avec 0,74% et Parrot (FR0004038263) 0,75%.

L’écart entre la pondération des grosses valeurs qui composent l’indice et les plus petites valeurs me semble trop important. En effet, les gérants peuvent être tentés, pour dupliquer l’indice, de ne rester que sur les grosses pondérations ! Or, le PEA-PME est fait justement pour apporter un nouveau souffle aux PME françaises ; pas pour profiter à celles qui sont déjà dans les radars des gérants et des fonds.

Un indice faisant la part belle aux biotechs et medtechs

Autre élément qui me chose : les biotechs/medtechs pèsent 22% de l’indice, ce qui est énorme. Le secteur ne pèse certainement pas 22% du tissu industriel français !

Figurent en effet dans cet indice des sociétés comme Genfit (FR0004163111) (5%), Innate Pharma (FR0010331421) (3,7%), Valneva (FR0004056851) (3,5%), Nicox (FR0000074130) (2,89%), AB Science (FR0010557264) (2,67%), Carmat (FR0010907956) (1,87%), BioAlliance (FR0010095596) (1,35%), Transgène (FR0005175080) (0,89%), Stentys (FR0010949404) (0,74%).

Soit 9 valeurs appartenant au secteur des biotechs/Medtechs ce qui me semble trop important. Je n’ai rien contre les biotechs mais j’aurai préféré plus de valeurs industrielles car je crains en plus qu’une telle sur-pondération du secteur soit un effet de mode (et gare à la bulle !)

Des small caps boutés hors de l’indice

La plus grosse capitalisation de l’indice demeure Eutelsat (FR0010221234) avec plus de 5 milliards d’euros de capitalisation boursière, tandis que la plus petite est Metabolic Explorer (FR0004177046) avec 77 millions d’euros. Seulement 8 valeurs pèsent moins de 150 millions d’euros dans cet indice PEA-PME. Vous savez que ces 150 millions d’euros de capitalisation, c’est en France la limité entre  le segment des small caps de celui des mid caps (dans ma lettre Valeurs de Croissance, je parle des deux, du moment que la société a des perspectives… de croissance). Quoiqu’il en soit, n’avoir que 8 small caps sur 40 valeurs, c’est beaucoup trop peu et cela enlève beaucoup de pertinence à cet indice.

Peut-être aurait-il fallu constituer également un indice avec les capitalisations inférieures à 150 millions d’euros sans qu’il y ait de trop grandes disparités entre les entreprises.

Bref, vous m’avez compris : je trouve que cette composition de l’indice CAC PME est complètement ratée. Et, comme très souvent en France, même quand nous avons des bonnes idées, la mise en application est… comment dire… on passe à côté.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire