L’indicateur de sentiment du marché haussier à 49% : méfiance !

Rédigé le 26 juillet 2013 par | Analyses indices, Autres indices, Big caps Imprimer

Après les propos rassurants concernant la macro économie (soutien de Ben Bernanke notamment), la hausse se poursuit sur les marchés ; le CAC revient sur les 4 000 points tandis que le S&P 500 bat des records historiques. En cette fin juillet, c’est donc au tour de la micro-économie (les entreprises donc) de prendre le relai avec la période des trimestriels.

Quand je me penche sur Wall Street voilà ce que je retiens :

– Des financières qui ont toutes affiché une santé insolente (merci le trading pour compte propre ! soit dit en passant, n’était-il pas sensé être régulé par les politiques ?).

– Des cycliques dont les ventes stagnent. Qu’on en en effet en commun des leaders comme UPS (UPS-NYSE), COCA-COLA (KO-NYSE), INTEL (INTC-Nasdaq), EBAY (EBAY-Nasdaq) ou encore GENERAL ELECTRIC (GE-NYSE) ? Elles ne présentent aucune croissance de leur chiffre d’affaires. Peu engageant.

Dans l’hexagone, si les choses ont commencé à s’accélérer hier, pour le moment, je dois dire que je ne suis pas emballé plus que cela quand je vois les cas de L’OREAL (FR0000120321) la semaine dernière ou encore de STMICROELECTRONICS (NL0000226223) lundi dernier. Donc désolé mais, contrairement à la maxime ambiante, j’ai du mal à me dire que tout va bien dans le meilleur des mondes. Et quand on regarde la situation des marchés, la structure actuelle me semble ici aussi à risque :

Le S&P 500 inscrit de nouveaux sommets mais avec des indicateurs techniques en situation de divergence baissière. Premier élément de prudence d’autant que le haut du canal ascendant va vite être en opposition.

– Dans la même idée, les indices de volatilité implicite, VXN (indice de volatilité du Nasdaq) et VIX, sont au plus bas.

Bref, j’ai l’impression qu’une correction guette plus qu’autre chose. D’ailleurs, même le « AAII Investor Sentiment Survey » illustre une probable zone rouge à court terme sur les marchés. Voilà la lecture récente de cet indicateur de sentiment qui mesure l’opinion du marché :

AAII Investor Sentiment Survey

Comme vous le voyez, le sentiment bullish (« haussiers ») vient de grimper à près de 49%, en hausse de 6,9 points. Symétriquement, nous avons désormais moins de 20% de baissiers. Historiquement, c’est un signe qu’une zone de top est en formation.

Défiez l’industrie financière grâce à la nouvelle stratégie de Mathieu Lebrun !

Mathieu Lebrun vous offre tout simplement la possibilité d’adopter une stratégie unique vous permettant, quelles que soient les turbulences sur les marchés, de viser des gains nombreux et rapides.

Analyses, stratégie, exemples de trade et performance, tous les détails vous attendent dans le message de notre spécialiste. De nombreux trades sont déjà en préparation… faites vite pour ne pas passer à côté de ces opportunités de gain !

Conférence "A la recherche du rendement perdu"

 

Statistiquement, le S&P 500 inscrit dans les semaines qui suivent un point haut lorsque l’AAII est sur de tels niveaux des extrêmes d’optimisme.

A titre d’information, l’extrême pessimisme se situe autour des 20%, comme en mars 2009 ou en mars 2003 – mais, vous vous en doutez, cela ne nous concerne évidemment pas en cette fin août. C’est donc le cas parfaitement inverse de cette fin juillet.

En conséquence, avec un CAC revenu autour des 4 000 points, vous comprendrez pourquoi j’ai préféré laisser passer le début du mois d’août et être plus liquide en conseillant à mes abonnés de clôturer six positions cette semaine, toutes dans le vert.

J’en profite pour vous annoncer que j’animerai une formation d’analyse technique le 15 novembre prochain (l’atelier 3 dans le programme) : je vous enseignerai les bases de l’AT, ma stratégie « onde de choc » et vous expliquerai comment trader dans les marchés que ce soit de manière simple, ou avec effet de levier. Assurez-votre place dès maintenant !

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire