Immobilier US : concrètement, ça se dégrade, mais potentiellement, ça va mieux

Rédigé le 18 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

La chute des mises en chantier de logements neufs aux États-Unis excède de beaucoup les prévisions les plus pessimistes.

Le département du Commerce dévoile un score de -11% (soit en rythme annuel, 1,06 million de logement construits,  soit le plus faible depuis 7 mois).

Il est assez difficile d’attribuer cette chute aux intempéries, la saison des cyclones ayant été relativement calme cette année, épargnant largement le sol américain (contrairement au Mexique ou aux Antilles).

Mais tout comme le mois dernier, le recul des mises en chantier est tempéré par la hausse des demandes de permis de construire: +4,1% à 1,15 million d’unités. Les demandes de permis de construire de maisons individuelles progresse de +2,4%, à un taux record de +711 000 jamais plus observé depuis fin 2007.

Rien ne garantit que chaque nouveau permis débouchera sur une mise en chantier… mais un marché, s’il est de bonne humeur peut très bien faire l’impasse sur ce bémol et choisir d’ignorer le ralentissement réel de l’activité en septembre puis octobre. C’est ce qu’a décidé de faire le S&P 500 qui remonte depuis 14 H 30.

Nous restons donc dans le déni de la réalité et dans la réaffirmation illusoire d’une promesse éternelle d’un avenir meilleur.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire