Iliad n’y arrive pas

Rédigé le 4 septembre 2018 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps Imprimer

Encore un trimestre décevant pour Iliad (FR0004035913-ILD). Si le titre de la maison-mère de Free est à peu près stable ce mardi en milieu de matinée, il a toutefois reculé de plus de 11% en une semaine et de près de 46% depuis le début de l’année. Résultat : la capitalisation boursière de l’opérateur ne s’élève plus qu’à 6,37 Mds€.

Coutumier des phases de déprime ces derniers mois, le titre Iliad a perdu 46% depuis le début de l'année. L'une des grandes déceptions du SBF120 en 2018

Cliquez sur l’image pour l’afficher en grand

Iliad a fait état avant séance d’un recul du nombre de ses abonnés dans le mobile au deuxième trimestre, ce qui constitue une première depuis son apparition sur ce marché en 2012. Quelque 200 000 clients ont quitté le navire au cours de ce deuxième trimestre.

L’arroseur arrosé ? Iliad, qui avait cassé les prix il y a six ans, est en tout cas le seul des quatre principaux opérateurs français à avoir perdu des clients dans le mobile au deuxième trimestre. Tout un symbole…

Comme au premier trimestre, le groupe a également déploré une perte d’abonnés sur le fixe. Le lancement au cours des prochaines semaines de nouvelles « box » Internet permettra-t-il de stopper l’hémorragie ? Ce nouveau recul est-il révélateur de faiblesses fondamentales de la stratégie d’Iliad ? Le lancement au printemps d’une nouvelle offre mobile de milieu de gamme donnera-t-il les résultats espérés d’ici la fin de l’année ?

Intronisée mi-mai, la nouvelle direction a quoi qu’il en soit du pain sur la planche.

Un rendement très faible

Et alors que le chiffre d’affaires est resté grosso modo stable au premier semestre à 2,4 Mds€ et que l’Ebitda consolidé a dans le même temps reculé de 1%, l’intensité concurrentielle et le repli de la rentabilité des activités fixes l’a amené à réviser à la baisse son objectif de solde d’Ebitda-investissements France. Celui-ci est à présent attendu à « environ » 1 Md€, contre une précédente prévision de plus de 1 Md€.

Pas de quoi envisager la suite des opérations avec optimisme, d’autant que le titre se paie sur un PER relativement élevé de 16 et que le rendement est de seulement 0,69%. A titre de comparaison, celui d’Orange oscille autour de 5%…

Sword Group : de bon augure pour demain ?

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Mots clé : - -

Laissez un commentaire