Il y a des choses plus importantes pour les États-Unis que le Brexit

Rédigé le 1 juillet 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Il y a des choses plus importantes pour les États-Unis que le Brexit. Ce n’est pas nous qui le postulons, mais bien le vice-président (ou si vous préférez le N°2) de la Fed, Stanley Fischer.

Ces « choses plus importantes », ce sont peut-être les élections présidentielles de novembre, les tensions géopolitiques avec la Chine et la croissance.

Deux chiffres publiés à 24 heures d’intervalle viennent nous rassurer à ce sujet :

Pourquoi une telle flambée des ventes ?

Parce que le pétrole est moins cher (mais il pourrait aussi bien remonter) ? Certes… Mais aussi et surtout parce que le crédit sans apport et sans enquête de solvabilité permet à tout le monde de tourner la clé de contact, même en ayant just de quoi payer l’assurance !

Et là, nous donnons vraiment raison à Stanley Fischer. Il y a plus alarmant pour l’Amérique que le Brexit ! Il y a, en effet, la bulle du crédit auto… façon « subprime ».

Mots clé : - - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire