L’IFO « moins pire que prévu » : les dirigeants allemands pêchent-ils par excès d’optimisme ?

Rédigé le 25 octobre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

AllemagneAllez, on se rassure un peu en Allemagne avec l’indice IFO : le sentiment des milieux d’affaires se contracte de seulement -0,9 point à 102,8 en octobre, au lendemain d’un décrochage de 1,4 point à 52,3 du PMI IHS Markit (l’indicateur avancé des directeurs d’achats germaniques).

L’institut IFO a recueilli des avis moins favorables sur les conditions d’activité actuelles (-0,5, à 105,9) et à venir (-1,2 à 99,8), mais cette dégradation est sans commune mesure avec des indices boursiers allemands, qui affichent 15% de repli sur leurs sommets de fin janvier.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Ils ne semblent pas accorder beaucoup de caractère « signifiant » ni prédictif à la chute des cours de bourse, car la conjoncture reste plutôt bonne… et c’est tant mieux !

Ou alors, ils ne veulent pas voir ce que les marchés anticipent, et c’est inquiétant !

Effet de ciseaux en Allemagne : baisse de la croissance, hausse des salaires

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire