IBM continue d’enrichir ses actionnaires, mais n’a toujours pas de stratégie

Rédigé le 4 mai 2015 par | Actions, Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Warren Buffett, qui répondait en début d’après-midi à une interview dans le cadre de la célébration de ses 50 ans à la tête de Berkshire Hathaway, a réitéré  son attrait pour IBM (son fonds vedette s’est renforcé en début d’année) alors que quelques minutes auparavant, Virginia Rometti, la présidente d’IBM (IBM-Nyse) depuis janvier 2012, a réaffirmé vouloir « délivrer » plus de revenus pour les actionnaires.

Cela tombe parfaitement bien pour Berkshire Hathaway car le groupe est justement devenu son principal actionnaire avec 7,8% du capital (devant The Vanguard Group et State Street et Blackrock avec 5,56% et 5,5% respectivement).

Warren Buffett salut l’annonce par Virginia Rometti d’un programme de rachats de titres hypermassif et d’une hausse du dividende (alors même que les profits et le chiffre d’affaires stagnent ou reculent). Mais comme vous le savez, les rachats d’actions, c’est profitable pour l’actionnaire…

… Sauf que les share buybacks ne créent en réalité aucune valeur et se substituent aux investissements… mais que faire d’autre quand une entreprise n’a pas de projet ?

Tout le discours de Mme Rometti n’a porté que sur l’enrichissement de l’actionnaire (elle a dû être bien briefée, non ?). Pour ce qui est de la stratégie : passez votre tour, ce sera pour une autre fois. 

Et Warren Buffett de préciser : « les rachats, sont favorables… mais tout dépend du prix auquel les titres sont ramassés ».

A partir de quel pourcentage de baisse « le sage d’Omaha » juge-t-il que les rachats de titres IBM seraient pertinents ?

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire