HSBC : H.S., et prêt à baisser !

Rédigé le 10 mars 2009 par | Big caps Imprimer

Côté news fondamentales, HSBC décrochait lourdement ce premier lundi du mois de mars à la Bourse de Londres après avoir fait part de résultats annuels 2008 en baisse… Et surtout après avoir dévoilé son augmentation de capital de 17,7 milliards de dollars destinée à renforcer sa situation financière. Comme à l’habitude, les bancaires réservent toujours de bonnes surprises.

Pour ma part, et vous le savez désormais, ce sont avant tout et toujours des critères techniques qui me poussent à aborder le sujet. En effet, ces derniers jours, les cours de la holding bancaire anglaise sont revenus tester un seuil de soutien majeur de long terme situé autour du palier des 350 livres.

Jugez plutôt…

Une vague 4 de répit, avant le choc de la vague 5 !

Graphique de HSBC

En partant du sommet historique de janvier 2001, on constate que les cours sont en train de dessiner une large phase de consolidation en trois temps classiques. Si les grandes vagues A et B sont achevées, il n’en est manifestement pas encore de même pour la grande vague C, au sein de laquelle il manque encore les vagues 4 et 5.

Je m’arrêterai d’abord sur le palier des 350 livres. En effet, cet overlap de janvier 1994 avait à l’époque bien contenu les pressions acheteuses avant de générer un retour vers le seuil des 200 livres.

Il s’est par la suite logiquement transformé en point d’appui qui, inversement donc, a contenu les pressions, cette fois vendeuses, en septembre 98.

C’est précisément ce niveau qui est en plein test aujourd’hui et qui devrait générer un rebond technique limité, en guise de vague 4 au sein de la grande vague C. Après quoi, il faudra faire manifestement place à la fameuse vague 5 pour achever la large figure de consolidation en trois temps initiée sur le sommet de janvier 2001.

Des indicateurs qui n’incitent pas à l’optimisme D’abord, et comme bien souvent en contexte de krach mais plus encore sur le titre HSBC, la volatilité a atteint un plus haut historique, ce qui ne m’incite pas à croire à un retournement de plus long terme qui pourrait donner suite à un retour de la tendance haussière.

Ensuite, du côté du MACD, la très nette rupture relativement récente du seuil des -45 ouvre la voie à un potentiel de baisse encore conséquent. L’indicateur restant en effet très mal orienté et bien au-dessous de sa ligne de signal.

Où en sommes-nous maintenant ? Comme je vous le disais, la zone des 350 livres devrait générer un rebond technique. Celui-ci pourrait atteindre les 500 livres mais restera vraisemblablement limité par le fort palier des 575 livres. Ce niveau correspondant en effet à la fois à l’overlap de la grande vague A, et à la fois au retracement d’environ 38,2% de la vague 3.

Par la suite, c’est un retour sur le seuil psychologique des 200 livres que je privilégie. Ce niveau correspondant notamment au point bas de janvier 1995 et à la projection de 138,2% de la grande vague A reportée sur la grande vague B.

Mais, (car il y a toujours un mais) surveillez le niveau des 575 livres. Il faudra attendre le dépassement des 700 livres avant de pouvoir envisager une reprise de la tendance haussière de plus long terme. Ce niveau clé correspond en effet à la fois à l’overlap de la vague 1 et à la fois au fort ratio de retracement de 61,8% de la vague 3.

[Ndlr : N’attendez plus des conseils de Marc sur les turbos. Depuis l’été 2008, il anticipait les 2 400 points et a joué la baisse. Résultat, la semaine dernière, ses abonnés ont réalisé des gains de +40% en 15 jours sur un put Peugeot… +70,41% de gain sur un put Accor et… +100% sur un put CAC 40 en 5 jours]

Mots clé : - - -

marc-dagher
marc-dagher

Laissez un commentaire