Holdings – Wendel au plus-bas, potentiel intact

Rédigé le 28 mars 2018 par | A la une, Actions Imprimer

En Bourse, les holdings ont très bonne presse. Tout simplement parce qu’elles présentent un bon profil risque/rendement. En effet, leurs participations étant variées, les mauvaises lignes sont très souvent compensées par les meilleures – b.a.-ba d’une bonne diversification donc. Conclusion : investir dans une holding c’est a priori s’affranchir des turbulences boursières. Je dis « a priori » car, comme pour tout, chaque généralité a son exception. Aujourd’hui, la nôtre s’appelle Wendel (FR0000121204).

Tenez, intéressons-nous à sa dernière publication… Son actif net a reculé de 7,72%, passant de 181,30 € fin novembre à 167,30 € début mars. La raison de cette baisse ? Des performances dégradées dans le coté (42%) comme le non coté (42%).

Dans le coté, ses participations dans Saint-Gobain (FR0000125007) et dans Bureau Veritas (FR0006174348), détenus à respectivement 2,5% et 40%, ont perdu 7% et 9% en trois mois… La situation actuelle des marchés financiers pèse. Dans le non coté, même constat, les participations ont publié des résultats médiocres. C’est le cas de Constantia Flexibles (packaging) et Cromology (peinture décorative). Mais, le maillon faible de Wendel reste sans conteste IHS…

IHS le maillon faible de Wendel

IHS est l’une des plus grosses lignes de Wendel dans le non coté (21,4%). Premier opérateur d’infrastructures télécoms de la zone Afrique, le groupe subit de plein fouet la forte baisse de la devise nigériane.

Mais ce n’est pas tout : en Afrique, les comptes de certaines filiales de Wendel sont bloqués… C’est plus de 100 M€ de trésorerie. La raison ? Une instruction en cours menée par l’Economic and Financial Crimes Commission, au Nigeria.

Pour l’heure, aucune enquête n’a été ouverte. Mais ces incertitudes ne font pas les affaires de Wendel. Il a investi plus de 800 M€ depuis 2013 dans cette participation qui devait être prochainement introduite en Bourse. Certains analystes estimaient même la valorisation d’IHS entre 8 Mds$ et 10 Mds$. Donc beaucoup plus que les montants figurant dans les comptes de Wendel…

Wendel au tapis mais du potentiel à la hausse

Les mauvaises nouvelles s’accumulent donc. Et, bien évidemment, le titre en souffre. Il a perdu plus de 20% entre son point haut du 1er février, à 152,60 €, et son point bas du 23 mars, 121,50 €.

WENDEL cours bourse graph titre

Une sanction bien trop sévère pour une action qui offre tout de même une belle décote par rapport à son actif net. Aux cours actuels, soit 124,30 €, le titre est sous-évalué de 25%, alors que la holding assure toujours sa politique de dividende : un versement de 2,65 € par action (+12,8% par rapport à 2016) sera proposé à la prochaine Assemblée Générale du 17 mai prochain. C’est 2,2% de rendement.

Alors oui, le titre n’est pour l’instant pas très bien orienté – c’est le moins que l’on puisse dire. Mais, pour moi, son potentiel est évident. A l’heure où j’écris ces lignes, il est d’ailleurs en train de tenter un rebond. Il ne se fera peut-être pas en ligne droite mais Wendel peut tout à fait reprendre 10% depuis son point bas du 23 mars.

N’oublions pas qu’avec une trésorerie de l’ordre de 1,6 Md€, la holding a toute la latitude pour redresser son portefeuille – à condition d’avoir une gestion active digne de ce nom – mais également pour soutenir son titre en optant, par exemple, pour un rachat d’actions comme elle l’a fait en 2017 en annulant 2% de son capital.

Mots clé : - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire