HEURTEY PETROCHEM : analyse de cette petite parapétrolière

Rédigé le 18 octobre 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

Si je vous demande de me citer des valeurs pétrolières cotées à la Bourse de Paris, nul doute que vous me citerez Total ou encore des parapétrolières comme Technip ou Vallourec.

Et là, vous aurez oublié une petite du secteur : HEURTEY PETROCHEM (FR0010343186 – ALHPC). HEURTEY PETROCHEM cote sur Alternext* et a réalisé, l’an dernier, un chiffre d’affaires de 284 millions d’euros dans le secteur pétrolier. Etonnant de voir une midcaps dans ce secteur que l’on croit réservé aux géants !

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

TRADER : jouez les stats et les publications de résultats !

La publication du PIB US… du chômage ou encore des stocks de pétrole provoquent très souvent de brusques variations intraday

Vu la rapidité des mouvements en question (quelques minutes), il est théoriquement impossible d’en profiter manuellement, dans l’instant…

Pourtant, notre spécialiste Mathieu Lebrun y parvient, et cela réussit plutôt bien au portefeuille de son service de trading : découvrez vite son secret pour en profiter
______________________

Un rachat dans le gaz pour pouvoir mieux se positionner

La société a pas mal changé cette année, et comme le titre a perdu 30% cet été (il reste flat depuis le début de l’année), il me semblait intéressant de vous présenter le dossier même si… l’avenir n’est pas rose pour le secteur pétrolier.

HEURTEY PETROCHEM est donc un groupe international d’ingénierie pétrolière, créé en 1953. Il est aujourd’hui présent sur deux segments de marché :

les fours de procédés pour le raffinage, la pétrochimie et la production d’hydrogène ;

– c’est tout récent : le traitement du gaz naturel, via PROSERNAT.

HEURTEY PETROCHEM vient d’acheter PROSERNAT (milieu du premier semestre) pour se diversifier sur le gaz naturel. PROSERNAT est une société d’ingénierie spécialisée dans le traitement du gaz naturel sur champ avec notamment des filiales en Malaisie et en Arabie Saoudite. C’est tout de même une société qui a réalisé 48,8 millions d’euros (mero) l’an dernier, pour une marge d’exploitation de l’ordre de 6,6%.

HEURTEY PETROCHEM a payé 22,6 mero pour acquérir 60% du capital de PROSERNAT. Il a financé son achat à 80% par emprunt et à 20% par fonds propres. Pas de souci de financement donc pour HEURTEY PETROCHEM qui disposait de quelque 53 mero de trésorerie nette.

Il a voulu compléter son offre aval (raffinage, pétrochimie) par des contrats plus en amont comme le gaz naturel. Pour ceux qui ne le savent pas, le marché du gaz naturel est un marché en devenir : car de nombreux gisements exigent que le gaz soit traité sur place.

Les besoins des pays émergents favorisent également les projets de développement de champs dans les pays à très forte réserves gazières comme le Moyen-Orient ou la Russie.

Un nouveau groupe international est né

Le nouvel HEURTEY PETROCHEM issu de l’acquisition réalise 13% de son chiffre d’affaires dans le gaz naturel ou encore 53% dans le raffinage et 16% dans la pétrochimie.

Le groupe est présent sur tous les continents avec 28% de son activité en Asie, Inde, Océanie ou encore 32% en Russie, 28% au Moyen-Orient et en Afrique et 12% en Amérique. Voilà un vrai groupe international qui ne cesse d’étoffer son carnet de commandes. Au premier semestre, un contrat a par exemple été signé en Inde d’une valeur de 16 mero pour une raffinerie à Mumbai.

Citons également un contrat auprès de Petrobras au Brésil d’une valeur de 11 mero pour la production d’hydrogène ou encore deux gros contrats de 41 mero pour la raffinerie de Yanbu en Arabie Saoudite.

Les difficultés du dossier

Le problème pour la société c’est qu’elle propose des projets clés en main avec un prix forfaitaire. Tout dépassement de coût est sous la responsabilité d’HEURTEY PETROCHEM et peut lui coûter beaucoup d’argent.

Au premier semestre, par exemple, la rentabilité du groupe a été quelque peu écornée avec notamment un tassement de sa rentabilité d’exploitation à 3,2% contre 4% au premier semestre 2010. Le bénéfice a été réduit de l’ordre de 3 mero pour dépassement de coûts sur l’un de ses projets.

Rien toutefois de particulièrement grave pour les actionnaires du groupe, au premier rang desquels l’IFP avec 38% du capital. Et de nombreux gérants apprécient le dossier, comme Olivier Tanneveau, gérant de fonds chez Alto Invest et spécialiste du secteur. « La valorisation du groupe est correcte car HEURTEY PETROCHEM se paye moins de huit fois son résultat d’exploitation 2011 et moins de 0,3 fois son chiffre d’affaires. C’est un très bon véhicule pour jouer les pays émergents et sa situation financière est excellente ».

Pour tout vous dire, je partage assez cet avis. Mais, il y a pour moi un bémol : les risques non négligeables de fort ralentissement économique mondial. On sait combien cela affecte toute l’industrie parapétrolière… Donc j’attendrai un léger repli sur les 25 euros, et je ne resterai pas trop longtemps sur le dossier. Soyez prudent.

* Décryptage : Alternext
Alternext a été créée le 17 mai 2005 par Euronext pour les petites et les moyennes entreprises de la Zone euro. Il s’agit d’un marché non-réglementé. Les sociétés qui souhaitent entrer sur Alternext doivent présenter au minimum deux années de comptes.

Mots clé : - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “HEURTEY PETROCHEM : analyse de cette petite parapétrolière”

  1. […] Vous vous rappelez qu’il y a quelques semaines je vous avais présenté Heurtey Petrochem (FR0010343186), le spécialiste des fours de procédés pour le raffinage ou encore la pétrochimie (mon analyse est disponible ici) […]

Laissez un commentaire