Qui dit hausse des taux, dit…

Rédigé le 28 juin 2013 par | Apprendre la Bourse, Big caps Imprimer

L’actualité de ces dernières semaines est incontestablement la remontée des rendements des taux longs constatés un peu partout sur les marchés. OAT français, Bund allemand, TNote américain, les mouvements ont été pour le moins spectaculaires. En cause évidemment, la fin de l’argent facile de la FED. Prenez le cas des bons du trésor US à 10 ans. Leur rendement est passé de 1,60% environ à la fin mai à plus de 2,60% en début de semaine. C’est un mouvement énorme pour cette classe d’actif ! Aux Etats-Unis, cette envolée constatée en un peu plus d’un mois constitue d’ailleurs tout simplement un record depuis 2001…

Dans ce contexte, il me semble intéressant de faire le point sur deux secteurs qui se trouvent en première ligne.

Tout d’abord, les sociétés foncières. Ce genre d’acteurs – structurellement très endettés et très friands de recherche de financement sur le marché obligataire – affichent une rentabilité de leur business model d’autant plus élevée que les taux sont bas. Puisqu’en se finançant à taux bas (3% par exemple ou moins) et en offrant une croissance annuelle quasi linéaire (en moyenne 5%), l’écart y est de plus en plus favorable au fur et à mesure que les taux baissent. Mais gare quand les tensions se manifestent et que les taux remontent. C’est l’effet inverse. L’illustration de l’évolution du cours de bourse d’UNIBAIL-RODAMCO (FR0000124711) en atteste. Le cours du leader européen de l’immobilier commercial vient par exemple de perdre près de 20% en un mois : le titre tutoyait les 210 euros à la mi-mai et "ne vaut plus" qu’environ 170 euros aujourd’hui.

Autre exemple de segment probablement à éviter cet été. Les Utilities. Ce segment regroupe les sociétés de service aux collectivités (EDF-FR0010242511, GDF-FR0010208488, VEOLIA-FR0000124141 et autres…). Graphiquement justement, la configuration du secteur en Europe me semble particulièrement à risque. Regardez le graphique hebdomadaire ci-dessous.

hebdo
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

On distingue assez nettement une large phase de trading range horizontale (visible en pointillés) en place depuis l’été 2011. Gare à la sortie par le bas car elle risque d’être brutale.

En effet, ce genre de configuration ayant un rôle de continuation de tendance, la théorie nous dit qu’une rupture à la baisse (sens de la tendance antérieure) est le plus probable. Or, le mouvement à suivre étant d’autant plus impulsif que la phase de range aura été longue ; autant dire qu’après deux ans d’hésitation dans le dit range, l’accélération en sortie risque d’être pour le moins brutale. Et comme j’aime bien rallier un signal technique à une "actualité fondamentale", je vous le donne en mille : une cassure à la baisse et l’inscription de nouveaux plus bas sur ce secteur risquent d’avoir comme catalyseur de nouvelles tensions sur l’obligataire au début de l’été. Dans ces conditions, mieux vaut se montrer prudent sur des acteurs comme GDF-SUEZ ou encore VEOLIA ENVIRONNEMENT (dont la pérennité du dividende me semble d’ailleurs à risque)…

Mais comme d’habitude, peu vous importe que les marchés, secteurs ou valeurs partent à la hausse ou à la baisse, l’important c’est d’avoir un signal clair qui nous indique comment nous positionner. Et c’est le cas ici !

_________Pour vous aider dans vos trades_________

CANAL, RANGE, SUPPORT, RESISTANCE, BREAKOUT, OVERLAP, MACD, STOCHASTIQUE, MOYENNES MOBILES : autant d’éléments à analyser pour vous positionner avec le moins de risques !

Après des mois d’analyses et de travail, notre spécialiste a élaboré une stratégie dont les maitres mots sont : simplicité, protection et maîtrise du risque.

Le but de cette stratégie est simple : dominer votre portefeuille ! Gestion du risque optimisée, pertes strictement maîtrisées pour un portefeuille cohérent et stable… et tout cela en y consacrant seulement 20 minutes par semaine !

Tous les détails vous attendent ici…

 

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire