Hausse du CAC, hausse de l’OAT, hausse des BTP : « fô payer les gars, y’a du bonus à la clé »

Rédigé le 17 mars 2017 par | Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

La hausse des rendements obligataires dope le compartiment bancaire qui, à son tour, permet au CAC40 de dépasser son record d’hier (à 5032 contre 5031 points hier) et d’enregistrer un score hebdomadaire de 0,69% à mi-séance.

Il est assez étourdissant d’observer à quel point les actions fonctionnent de façon mécaniste — ou alors les gérants ont de la mie de pain à la place du cerveau, ce qui n’est pas exclu.

En effet, le rendement des OAT progresse au-delà des 1,13%. Il faudra nous expliquer en quoi prendre 100 points de base en 6 mois va constituer un avantage pour la croissance économique et la profitabilité des banques…

OAT à 1,13%

Mais cette hausse de l’OAT est surtout due à la contamination provenant des BTP italiens qui subissent une spectaculaire dégradation de +25 points de base depuis jeudi après-midi : leur rendement explose de 2,30% à 2,585%, ce qui propulse le spread avec les Bunds (à 0,38%) à plus de 210 points de base !

Hausse du BTP

En cette journée des 4 sorcières, il n’existe qu’un mot d’ordre sur les marchés : « fô payer les gars, y’a du bonus à la clé » (et surtout de la « prime » à encaisser sur les couvertures inutilement constituées ces dernières semaines). Se comporter comme un investisseur complètement aveugle et/ou idiot ce vendredi est évidemment payant, mais qu’en sera-t-il lundi ?

En réalité, les sherpas s’en fichent. Ils encaissent la mise aujourd’hui, après çà, le déluge. Le plongeon des BTP italiens n’est plus leur problème, c’est celui des épargnants… qui ne perçoivent pas le danger puisque le CAC40 leur dit que tout va bien.

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire