Hausse du yen : la menace des taux négatifs

Rédigé le 12 avril 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Cela semble tellement évident que personne n’ose mentionner les véritables causes du phénomène : les deux devises les plus shortées en début d’année, le yen et l’euro sont en train de reprendre le terrain perdu sous la pression des rachats de découvert.

L’euro franchit la résistance des 1,1430 face au dollar et s’inscrit à 1,1455 tandis que le yen marque le pas vers 108 face au dollar (et retombe vers 108,2).

Message du gouvernement japonais à propos du yen : « retenez-nous ou nous faisons empirer les choses » !

Mais il fallut pour cela une intervention du ministre japonais des Finances, Taro Aso, qui brandit la menace de taux toujours plus négatifs, dénonçant des « agissements spéculatifs ».

Et là, il se trompe peut-être complètement d’analyse : c’est bien la baisse du yen qui était spéculative et non l’inverse.

En ce qui concerne la menace « nous ne resterons pas inertes », le porte-parole du gouvernement ou celui de la BoJ nous ressortent la même à chaque poussée de fièvre sur le yen. Mais ceci, bien sûr, n’est pas destiné à déclencher une baisse… « spéculative » !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire