Comment les marchés analysent les statistiques

Rédigé le 5 septembre 2016 par | Toutes les analyses Imprimer

Faire de l’économie, analyser les statistiques et gérer de l’argent, c’est tout un état d’esprit. L’analyste en chef d’un grand (non, d’un géant) de l’assurance est éclairante concernant les données et autres statistiques communiquées.

Un bon chiffre, même bidonné à outrance comme celui de l’emploi aux Etats-Unis, est un bon chiffre. Un mauvais chiffre (comme l’indice de la productivité ou du climat des affaires dans l’industrie américaine) n’est qu’un accident ponctuel — même s’il se répète tous les mois.

La hausse des marchés, ce n’est pas une affaire de chiffres mais de prédisposition intellectuelle au mensonge

Pour reprendre les propres termes de cet analyste : « un chiffre ne fait pas la tendance et si cela contredit les attentes, ‘il s’agit d’un one off « .

C’est étonnant comment les raisonnements humains destinés à se cacher la vérité, à voir le monde tel qu’on voudrait qu’il soit, à nier les évidences ont peu changé depuis Socrate ou Galilée.

Sauf que cette fois, il y a autant d’argent en jeu qu’il ne s’en est échangé entre l’époque de Socrate et celle des taux négatifs.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire