Les bruits de bottes font à peine frémir les marchés

Rédigé le 26 septembre 2017 par | Statistiques et données macro Imprimer

Hier soir, Wall Street a terminé dans le rouge. Pour une fois, les investisseurs réagissent : Facebook (US30303M1027) a chuté de 4,5% sous les 163$ après les cessions annoncées du P-DG Mark Zuckerberg et les nouvelles déclarations d’hostilité de la Corée du Nord ont évidemment pesé sur les indices. Le chef de la diplomatie nord-coréenne a en effet accusé Donald Trump d’avoir « déclaré la guerre » et menacé d’abattre tout bombardier américain qui s’approcherait de ses côtes. Face à ce regain de tensions, l’or est repassé au-dessus des 1 300$.

La nouvelle poussée haussière du pétrole (Brent sur les 59$), suite au référendum du Kurdistan irakien (qui fait peser un risque sur les approvisionnements) a toutefois contribué à atténuer le repli des indices.

A noter enfin que la parité eurodollar poursuit son repli suite au vote allemand de dimanche, comme je l’avais expliqué dans mon tweet d’hier : la paire revient sur les 1,18$ en ce mardi.

Le CAC40 tient bon, hésitant comme Wall Street entre le risque géopolitique et le reflux de l’euro. Après avoir validé une légère baisse vers le gap de jeudi dernier (test de la borne haute à 5 255 points), le CAC pourrait amorcer une légère reprise. Malgré une certaine prudence donc, un nouveau test des 5 300 points pourrait suivre. A l’inverse, sous les 5 255 points, un comblement intégral du gap ouvert jeudi dernier serait alors à envisager (borne basse située sur les 5 235 points).

CAC40 Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Au niveau de la macroéconomie, on suivra cet après-midi l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board en septembre ainsi qu’un chiffre dans l’immobilier (ventes de logements neufs sur le mois d’août).

Au niveau corporate

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire