Groupe LDLC joue au chat et à la souris avec la presse

Rédigé le 12 février 2018 par | A la une, Actions, Mid et Small Caps Imprimer

Groupe LDLCGroupe LDLC (FR0000075442) a bien du mal à retrouver le chemin de la croissance. Tenez, prenons le dernier chiffre d’affaires publié. Le troisième trimestre 2017-2018 donc. Eh bien il a reculé de 1,9%, à 141 M€.

L’envolée des prix de certains composants (puces et autres mémoires vives) et la hausse des dépenses structurelles pèsent, bien évidemment. Ces difficultés se répercutent tout naturellement sur les performances boursières du titre qui lâche près de 45% sur 1 an.

Groupe LDLC ne veut  pas communiquer

Si des passages à vide de ce type peuvent bien arriver, je déplore toutefois le fait que la direction de Groupe LDLC semble jouer au jeu du chat et de la souris avec la presse. En effet, les publications de résultats ne donnent plus lieu à des déjeuners de presse, mais seulement à des réunions SFAF assez aseptisées… Attitude que je ne peux que déplorer.

Or, à mon sens, c’est justement dans les périodes difficiles qu’il faut savoir communiquer, qu’il faut occuper le terrain. Pas simplement quand tout va bien et que le newsflow est positif. Monsieur Laurent de La Clergerie, reprenez donc votre communication en main en réinvitant les journalistes financiers autour d’une table ! Nous sommes prêts à tout comprendre, encore faut-il nous parler. [Vous souhaitez vivre du trading ? De VOTRE trading ? C’est possible, même si vous êtes débutant. Je vous en dis plus par ici…]

Mots clé : - - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire