GROUPE FLO : la restauration est dans une passe difficile

Rédigé le 27 août 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

GROUPE FLO : la restauration est dans une passe difficile
Par Eric Lewin

Après avoir fait un rapide tour d’horizon du segment des mid&small durant l’été, je voudrais revenir aujourd’hui sur une valeur en particulier : GROUPE FLO (FR0004076891). Le titre perd 57% depuis mai 2011 mais étrangement, cet été, malgré des résultats médiocres et un secteur très difficile, le titre a pris 26% depuis la mi-juillet.
Le secteur ? C’est celui de la restauration – Groupe Flo possède les marques comme Hippopotamus, Bistro Romain, les Tavernes Maitre Kanter, etc. – secteur qui subit la crise de plein fouet surtout avec un positionnement classique.

Groupeflo

Donc que veut dire le rebond de cet été ? Est-ce un rebond technique, le titre ayant touché un plus bas de 4 ans à 2,40€ ? Ou bien y a-t-il une recovery plus fondamentale à espérer ?

Sans surprise, puisque déjà le premier trimestre n’était pas bon, le chiffre d’affaires de GROUPE FLO a reculé de 4,5% à 175,1 M€ tandis que la rentabilité a souffert avec un recul de 20,3% du résultat opérationnel courant à 11,1 M€ et une baisse de 18% du résultat net à 5 M€.
Cela donne donc une marge nette de 2,9% contre 3,4% pour les six premiers mois de 2012.

En fait, plusieurs éléments se sont conjugués pour expliquer ces résultats plutôt médiocres.

– D’abord, des tensions inflationnistes ont pesé sur les produits frais et la viande qui sans être répercutées sur le consommateur.

Ensuite le secteur de la restauration, je vous l’ai dit, souffre énormément des changements d’habitude des Français, stressés par la crise, la fiscalité en hausse et donc globalement par une baisse du pouvoir d’achat.
Exit la restauration grand public, l’automobile ou le textile milieu de gamme… J’étais notamment dans le Sud de la France durant l’été et je peux vous dire que les restaurants faisaient grise mine du côté de la Côte d’Azur… Les plages étaient noires de monde mais les restaurants clairsemés. Dans le contexte que nous vivons, les ménages économisent pour les Loisirs (à défaut de pouvoir partir loin ou longtemps)… et pour les produits numériques !

– Il faut ajouter également pour GROUPE FLO l’impact de la nouvelle taxe de 3% sur les dividendes qui a contribué également à détériorer les marges.
Autant dire qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles avec, dans le meilleur des cas, une rentabilité stable autour des 3,4% sur l’ensemble de l’année.

Question stratégie pour les prochains mois, le second semestre sera axé autour du renforcement de la marque Hippopotamus avec l’ouverture de douze nouveaux restaurants tandis que la restauration du réseau Bistro Romain va enfin commencer à porter ses fruits.
A noter que la dette financière est actuellement à son plus bas niveau historique à 68,3 M€, ce qui laisse de la flexibilité au groupe pour de nouveaux investissements et à la mise en place d’une stratégie marketing plus agressive pour contrer la prochaine hausse de la TVA de 7% à 10% qui aura lieu en 2014 (merci cher gouvernement…).
Pas sûr que les restaurateurs pourront en faire de même auprès des consommateurs, ce qui pourrait provoquer une baisse de leurs marges qui ne sera à mon avis pas compensée par une hausse du trafic.

Rien pourtant de bien prometteur…
Donc à mon avis, le rebond du mois de juillet n’a été acheté que pour des raisons techniques et il n’est pas validé par des fondamentaux.
Il m’est donc difficile de vous recommander d’acheter ce dossier car la conjoncture économique est loin repartir franchement en France.
Groupe Flo n’est certes pas cher avec par exemple un PER de 9 aux cours actuels ou encore une VE/ROC de 7 mais, comme je l’ai précisé, le secteur est vraiment difficile. Et valeur pas chère ou pas, je préfère n’aller que sur des dossiers qui ont un potentiel de croissance avéré.

Si vous voulez que je vous initie à l’analyse fondamentale, à l’analyse des ratios, des bilan des sociétés et à transformer cette analyse en investissements boursiers, sachez que j’anime une formation le 15 novembre prochain. Programme et réservation ici !

Mots clé : - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

2 commentaires pour “GROUPE FLO : la restauration est dans une passe difficile”

  1. SCConfidentiel : GROUPE FLO : la restauration est dans une passe difficile $FLO http://t.co/rs11xidP8d

  2. RT @SCConfidentiel: #GROUPEFLO : la restauration est dans une passe difficile: http://t.co/S82GKt4u9n

Laissez un commentaire