Le Royaume-Uni menacé par les agences : gros potentiel pour l’EURGBP !

Rédigé le 10 janvier 2013 par | Apprendre la Bourse, Matières Premières Imprimer

Pour mon premier billet de l’année, je tenais tout d’abord à vous présenter mes meilleurs voeux de réussite, de santé et de fructueux investissements ! Je vais dans les prochaines semaines tenter de faire quelques prévisions à moyen terme pour l’année qui vient. Cet exercice n’est jamais évident, surtout dans l’ambiance particulière du moment.

2013 promet d’être animée !
Pour faire des prévisions, il faut en effet un minimum de visibilité, et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci est réduite malgré les efforts des banques centrales.

Je reviendrai sur le rôle des banques centrales dans un prochain article complet, mais leur objectif a clairement été de donner un peu de visibilité et donc de confiance aux investisseurs. C’était sans compter sur l’immense incompétence de la plupart des dirigeants politiques qui ne font que plonger les pays dont ils ont la charge dans des débats inefficients.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Des plus-values de 75,23%, 54,10%, 30,92%, 42,73%, 43,90%, 51,31%, 54,10%…
… et bien d’autres encore !
Grâce à cet outil, vous pourriez multiplier par 7 le moindre mouvement de cours — et accéder ainsi à un spectaculaire gisement de gains potentiels.

Comment faire ? Tout est expliqué ici

__________________

La palme de 2012 sera décernée aux Américains pour leur fiscal cliff qui a fait un grand « pshiiiiit » et qui n’est finalement repoussé que de deux mois.

Bref, la visibilité est toujours aussi réduite et certains bons élèves de 2012 pourraient se retrouver rapidement sur la sellette et sous le feu des agences de notation…

Le Royaume-Uni sous pression
Dans son dernier article, mon ami Henri Baltzer, trader et analyste à mes côtés, est clair : « le masque commence à tomber et le Royaume-Uni est sous les feux de la rampe (perspective négative en ce qui concerne sa dette) et pourrait perdre son AAA cette année. La croissance n’est pas au rendez-vous et toutes les données sont en dessous des perspectives du gouvernement alors que l’inflation continue de chuter. 2013 pourrait donc signifier plus d’assouplissement quantitatif pour la Banque d’Angleterre« .

Rien que la semaine passée, les prix de l’immobilier ont marqué un retrait, les montants de prêts accordés aux particuliers ont reculé, signalant des difficultés persistantes sur le crédit et les indices PMI de la construction et des services sont en zone de contraction.

La livre sterling pourrait souffrir
Standard & Poor’s a mis sous perspective négative la note de l’Angleterre en décembre dernier. Cette nouvelle met la pression sur la devise anglaise qui a pourtant connu une belle année 2011 et une belle résistance. Elle n’a reculé que de 1,50%, là où l’euro a reculé de plus de 5,60%, et ce malgré la belle remontée des derniers jours. En août, la différence de performance des deux devises était du simple au double en faveur de la livre.

Graphique du GBPEUR

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Cette belle tenue est surtout la conséquence d’une politique de rigueur menée par le gouvernement de Cameron. Mais l’austérité sévère du Royaume-Uni semble atteindre ses limites et commence à fortement pénaliser les perspectives de croissance, augmentant ainsi la potentielle déception et donc la confiance des investisseurs.

EURGBP : jouez le rattrapage !
Avec une BCE dynamisée par Mario Draghi qui a réussi à rassurer un peu les investisseurs sur la solidité de la Zone euro, nous pourrions assister à un rattrapage de la devise européenne.

Graphique du GBPEUR
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le mouvement initié depuis l’été semble vouloir se confirmer avec le passage au-dessus de la zone des 0,82 GBP. De même qu’une zone support aux alentours des 0,7950 semble capable de contenir un repli et sera une occasion de passer à l’achat.

Il me semble ainsi peu probable de voir la paire retourner sur ses plus bas, tant le Royaume-Uni devrait être sous les feux de la rampe cette année.

Mon scénario est simple : je passe acheteur soit sur repli à 0,7950 soit sur cassure des 0,82 avec un stop positionné à 0,7755. Le potentiel de hausse est situé à 0,86 dans un premier temps puis 0,8990 ensuite.
[NDLR : Suivez les conseils de Jérôme jour après jour — et découvrez l’incroyable potentiel de gain du Forex : c’est bien plus simple que vous le pensez… Il suffit de cliquer ici ]

Séminaire de Trading Forex gratuit !

Venez apprendre à gérer vos émotions, définir une stratégie de money management et découvrir des outils exclusifs pour traiter le Forex. Jérôme Revillier sera dans votre ville pour une dernière série de séminaire intitulée Relevez le défi et partagera avec vous ses techniques et ses perspectives 2013.

Dernières places disponibles…

30 janvier à Cannes, 31 janvier à Marseille et 1er février à Lyon !

Inscriptions et infos directement ici

Mots clé : - - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire