Gros coup de mou sur les PMI européens

Rédigé le 5 juin 2018 par | Indices, sociétés et marchés, Statistiques et données macro Imprimer

Calculatrice utilisée par un comptableL’institut IHS Markit a publié ce matin plusieurs PMI concernant l’activité dans le secteur tertiaire (les PMI dits des « services ») en Europe au mois de mai.

Les résultats sont assez surprenants, notamment en France et en Allemagne…

Le PMI flash des « services » s’est ainsi établi à 52,1 outre-Rhin le mois dernier, contre 53 au mois d’avril, enregistrant ainsi sa plus faible croissance depuis 20 mois (pour rappel, le seuil des 50 distingue ralentissement et expansion de l’activité).

Le recul le plus spectaculaire concerne toutefois la France, avec un PMI des « services » qui a reculé de 3,1 points en rythme séquentiel à 54,3 en mai, ce qui a plombé le PMI composite. Celui-ci s’est en effet inscrit en baisse de 2,7 points entre avril et mai à 54,2 en raison notamment de l’effet « ponts », qui a amputé l’activité de quatre jours.

Inversement, la plus forte hausse a été observée au Royaume Uni – hors zone euro donc -, avec un PMI des « services » qui a crû de 1,2 point à 54.

Les ventes de détail ont également déçu

Il n’a pas non plus échappé aux observateurs que le PMI composite de l’eurozone s’est replié d’un point entre avril et mai à 54,1, soit son plus faible niveau depuis novembre 2016.

Dans le détail, le secteur manufacturier a touché un plus bas depuis 18 mois et les services un plus bas depuis 16 mois.

Autre déception, à en croire cette fois les estimations d’Eurostat : le volume des ventes de détail n’a progressé que de 0,1% dans l’eurozone et de 0,4% dans l’UE en données séquentielles en avril.

Nous comprenons parfaitement l’optimisme des marchés et le retour du CAC40 au contact des 5 500 points : c’est tellement mauvais que cela ne peut qu’aller mieux au mois de juin… ou pas…

Mais quel mauvais sortilège frappe soudain notre « start-up nation » ?

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire