Manipulation de l’opinion contre la Grèce ?

Rédigé le 29 juin 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Selon la propagande anti-grecque et anxiogène véhiculée par les créanciers et leurs ignorants relais médiatiques, le « Grexit » coûterait 54 Mds€ à l’Allemagne, 42Mds€ à la France (soit 750€ pour chaque citoyen) et 39 Mds€ à l’Italie (déjà en grave déficit) : mais c’est une présentation des choses fallacieuse car tout l’argent en question a déjà été versé et imputé sur le budget des différents pays « contributeurs » : seuls manqueront à l’appel – et constitueront une perte sèche – les futurs intérêts non-versés.

Mais comme de toutes façons, toute le monde savait que la Grèce ne rembourserait pas… c’est juste une façon d’effrayer suffisamment l’opinion publique – et de manipuler les masses ignares – pour que les citoyens (non avertis) fassent pression sur leur gouvernement pour se montrer intraitable avec la Grèce.

En résumé, les créanciers privés se servent de ceux qui refinancent déjà – malgré eux – la Grèce pour se garantir d’être payés… avant les contribuables au cas où cela risquerait de mal tourner !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire