Le FMI déclare qu’il redoute l’échec des mesures de soutien envisagées pour la Grèce

Rédigé le 24 juillet 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Même si Yanis Varoufakis a apporté son soutien aux mesures d’austérité réclamées par les créanciers de la Grèce la nuit dernière, il précise qu’il l’a fait pour « venir en aide » au Premier ministre et éviter que son pays se retrouve de l’impasse au moment d’entamer des négociations avec l’UE et indirectement l’Allemagne.

Mais il se dit convaincu que les mesures de soutien en discussion vont échouer et que le peuple grec devra de nouveau se mobiliser pour rejeter une mise sous tutelle et l’humiliation infligée par les créanciers.

Le FMI lui donne presque raison en venant de déclarer que les négociations vont être « difficiles » : en effet, l’institution internationale reste favorable à une restructuration de la dette (un haircut) alors que l’Allemagne y demeure farouchement opposée… ce qui exclut pratiquement un retour à la soutenabilité de la dette et accroît le risque de Grexit ultérieur.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire