Goldman Sachs juge que Donald Trump est nuisible

Rédigé le 7 septembre 2016 par | Gold, Indices, sociétés et marchés, OR / GOLD, Toutes les analyses Imprimer

Ceci est un message de Goldman Sachs… qui n’approuve pas les dons à Donald Trump.

Beaucoup de journalistes, d’artistes en vue à Hollywood, de chefs de gouvernements étrangers brocardent Donald Trump. Des économistes taillent en pièce son « programme » qui prévoit des baisses d’impôts profitant encore et toujours aux plus riches (ce qui ne devrait pas déplaire à Wall Street), puis un recours aux déficits et à la planche à billet (ce que devrait adorer Wall Street… mais pas l’électeur de la Middle Class).

Des « patriotes » s’alarment de sa sympathie envers Vladimir Poutine et sa méconnaissance totale des enjeux géostratégiques au Proche-Orient ainsi que des subtilités du bras de fer avec la Chine (Donald Trump semble souvent en délicatesse avec la « subtilité »).

Oui, tout cela semble constituer un faisceaux d’éléments qui invitent à ne pas voter Trump

Et puis, patatras, tout ce qui précède s’effondre. Nous apprenons via CNBC que Goldman Sachs va même jusqu’à interdire à ses employés de soutenir financièrement le magnat de l’immobilier (les dons personnels aux candidats sont anonymes et déductibles des impôts, ceux d’une entreprise ne le sont pas, NDLR).

Si Goldman Sachs juge que Donald Trump est nuisible… c’est donc qu’il pourrait bel et bien être bénéfique à l’électeur de « Main Street » et beaucoup moins au spéculateur de Wall Street !

Cela donne à réfléchir !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire