Gold by Gold : faut-il participer à l’IPO ?

Rédigé le 22 mars 2012 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Cela faisait quelques années que je n’avais pas revu Patrick Schein… A cette époque, il était directeur financier et commercial d’Auplata, une mine d’or que j’avais introduit en Bourse alors que je travaillais chez Euroland Finance. Mais c’est un autre homme que j’ai rencontré. Il n’a pas changé, le tutoiement est toujours de rigueur, mais il a endossé un costume de PDG. Car il est maintenant président de GOLD BY GOLD (FR0011208693 – ALGLD), une société qu’il a fondée en 1992. Vous n’êtes pas sans savoir que la société prépare son IPO*.

J’ai donc voulu le rencontrer afin d’en savoir un peu plus sur sa société et de comprendre les motivations de son introduction sur Alternext (je vous avais expliqué, dans un précédent article, l’intérêt d’être très clair sur les motivations d’une boîte à s’introduire sur le marché).

L’activité de négoce : gros chiffre d’affaires, mais marges trop faibles

Nous avons donc discuté pendant une heure dans un grand hôtel attenant à un restaurant qui a tant fait parlé de lui en mai 2007… Autant vous dire qu’il n’y a pas eu de langue de bois lors de nos discussions car je le connais trop pour qu’il tente de me vendre sa société. Ce n’est d’ailleurs pas la spécificité de cet homme qui a toujours eu un langage clair avec moi : « Lorsque nous nous sommes rencontrés, je m’occupais en parallèle de GOLD BY GOLD dont je détiens 96,8% du capital. Mais à mon départ d’AUPLATA en 2008, je me suis consacré à fond à cette société ».

Son bébé a bien grandi. GOLD BY GOLD réalise aujourd’hui 111,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011 avec une croissance annuelle de 84%. Le groupe est en plein roadshow actuellement car il prépare son entrée en Bourse : « Nous avons fait une réunion SFAF avec plus de cent personnes au Plaza Athénée la semaine dernière ». (Vous savez que je préfère les one to one, ce qui explique le petit-déjeuner de ce mercredi matin). « Notre activité la plus importante en termes de chiffre d’affaires est l’activité de négoce de métaux précieux. GOLD BY GOLD est un intermédiaire classique entre les mines d’or d’Amérique du Sud et les affineurs européens » m’explique-t-il. Cette activité représente 103,5 millions d’euros (93% du CA) mais dégage une marge brute extrêmement faible, de l’ordre de 1% à 1,5%. « C’est assez frustrant de ne dégager que 1,3 million d’euros de marge brute pour un tel chiffre d’affaires, mais c’est le propre de cette activité » avoue Patrick Schein.

Mais pour tout vous dire, j’ai voulu en savoir plus sur les autres divisions de la société, c’est-à-dire le recyclage d’or sur Internet et le réseau de points de collecte auprès des particuliers.

Vente d’or sur Internet : forte croissance

L’activité de recyclage d’or sur Internet est assez simple… Vous avez de l’or chez vous sous forme de bijoux ? Eh bien vous allez sur le site Internet GoldbyGold.com, vous pesez votre or et vous envoyez tout cela sous forme de kits sécurisés Goldissimo. Alors, GOLD BY GOLD vous fait une proposition pour racheter votre or, que vous pouvez accepter ou non.

Cette activité est en forte croissance car elle a atteint l’an dernier 5,6 millions d’euros soit trois fois le chiffre d’affaires de 2010 — logique, étant donné le cours de l’or et le contexte de crise que nous connaissons. « Mais Eric, regarde plutôt notre marge brute. Elle est quand même de 18% à 20%. Nous avons réalisé plus de 8 500 transactions dans les derniers vingt-quatre mois ! ». Patrick Schein, a passé une bonne partie de notre entretien à me vanter les mérites de cette activité Internet.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Ne vendez pas votre or ! Achetez-en !

« Je ne suis pas un grand fan du métal jaune et j’ai eu tort. Aujourd’hui, j’en mettrais une pincée dans mon patrimoine. Au cas où. » Marc Fiorentino banquier d’affaires et PDG français Monfinancier.com, spécialiste des marchés financiers et sceptique repenti du métal précieux.

Bonne nouvelle : l’or repasse sous 1 700 dollars l’once ! Pour notre spécialiste, aucun doute possible : c’est une opportunité en or !

Découvrez ici et maintenant le portefeuille et surtout la stratégie de notre spécialiste de l’or pour profiter de la hausse spectaculaire qui attend encore le métal précieux…

______________________

Collecte d’or en boutique : début de l’activité

La troisième activité se nomme Gold &Go, un réseau de points de collecte de l’or auprès des particuliers. Ils ont des magasins à Sarcelles, à Argenteuil, à Roubaix ou encore à Champigny-sur-Marne. « C’est une stratégie voulue pour ceux qui veulent une transaction rapide. Vous ne nous retrouverez pas avenue Montaigne ou avenue Henri Martin ». Cette activité n’en est qu’à ses balbutiements avec par exemple un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros l’an dernier et une marge brute autour de 20%. Mais cela devrait monter en puissance avec par exemple le lancement de mini-lingots de 1 once, 50 g et 100 g d’or qui coûtent beaucoup moins cher qu’un lingot classique. « Cela permet à ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter des lingots d’acheter également de l’or physique ».

Lorsqu’on se penche maintenant sur la marge brute du groupe, on se rend compte qu’elle atteint 3 millions d’euros avec une contribution plus importante de la division collecte (1,4 million d’euros) que de la division négoce (1,3 million d’euros). « Notre idée est que cette division collecte monte en puissance, ce qui nous permettrait d’améliorer ainsi notre rentabilité dans les prochaines années ».

Pourquoi Gold by Gold s’introduit en Bourse ?

L’introduction en Bourse a plusieurs buts. Primo renforcer l’assise financière de la division Négoce avec un meilleur financement des stocks. Secundo, financer le développement d’achat et de vente d’or sur Internet aux particuliers. Tertio, financer le réseau de boutiques.

Une stratégie qui apparaît cohérente au premier abord. « Nous voulons lever entre 3,8 et 4,3 millions d’euros avec une part réservée aux particuliers et aux institutionnels. Je reviens d’un road show en Suisse et je viens de faire une quinzaine de rendez-vous avec des gérants parisiens » me confie Patrick Schein.

La levée de fonds est donc assez faible pour une valorisation de la société comprise entre 14,9 et 17,2 millions d’euros.

Alors y aller ou pas ?

Vous pouvez participer à cette IPO jusqu’au 4 avril prochain. Dans ce cas, passez un ordre au marché parce que si vous placez un ordre limité, vous risquez de ne pas être exécuté. La fourchette de prix va de 6,50 euros à 7,50 euros et les montants levés vont de 3,8 millions d’euros à 4,3 millions d’euros. L’idée est de revendre assez vite pour tenter une plus-value de l’ordre de 10%. A mon avis, mieux vaut jouer un coup rapide.

Je n’achèterai pas le dossier comme une opportunité de long terme même si je pense que l’or doit aller au-dessus des 2 000 dollars. Ce qui profitera à la société de toute évidence. Mais ce qui m’ennuie, ce sont vraiment ces faibles marges sur 93% de l’activité. D’autre part, je me demande si le process de vente d’or sur Internet va prendre. Imaginez-vous : vous avez des bijoux à vendre, allez-vous dans une boutique de quartier récupérer votre cash immédiatement ou bien allez-vous faire des démarches Internet, attendre l’expertise, envoyer le colis pour ensuite être payé ? Oui, ce système peut parfaitement fonctionner, mais je crains qu’il y ait des freins psychologiques à l’envoi de bijoux sur ce mode.

Et puis, et puis, tant que l’or est en tendance haussière, pas de souci, mais je me demande ce que la boîte fera à la fin du cycle haussier de l’or. Remarquez, ce n’est pas pour maintenant et quoi qu’il en soit, je préfère de loin ce genre de dossiers à Auplata ou à Euro Ressources. Gold by Gold est un très bon call sur l’or.

Je laisse la parole à notre experte de l’or, Simone Wapler, qui m’a donné son avis sur la question de Gold by Gold. Je vous laisse découvrir son article ci-dessous.

PS : j’en profite pour vous annoncer que SmallCaps Confidentiel est sur Twitter ! En fait, je vais y poster des twitt très rapides lors de mes rencontres avec les dirigeants, avec les gérants : pas des analyses, mais vous saurez en temps réel mon sentiment sur l’interview que je mène. Retrouvez-moi sur SCConfidentiel (@scconfidentiel) sur Twitter !

*Décryptage : IPO
IPO signifie Initial Public Offerings. Il s’agit de l’introduction en Bourse d’une société. Ce genre d’opération permet aux entreprises de se procurer des capitaux.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

4 commentaires pour “Gold by Gold : faut-il participer à l’IPO ?”

  1. […] L’action, introduite à 7,15 euros, a connu une séance cauchemardesque vendredi, marqué notamment par un plus bas à 6,55 euros. Ce matin, Gold by Gold (FR0011208693) prend 1,2% à 6,80. Le fait que l’entreprise soit entrée en Bourse est en soi une bonne nouvelle dans un contexte boursier assez tourmenté, marqué notamment par un recul du métal fin. Vous pouvez relire les commentaires que nous avions fait Simone Wapler et moi lors de récentes e letter sur le dossier. AKPC_IDS += "10787,"; […]

  2. […] vous rappelez qu’il y a quelques semaines j’avais rencontre Patrick Schein, le président de GOLD BY GOLD (FR0011208693), une société qui vient de réussir son introduction […]

  3. […] penché sur le cas de GOLD BY GOLD (FR0011208693) est sa conclusion est limpide : “Vous pouvez participer à cette IPO jusqu’au 4 avril prochain. L’idée est de revendre assez vite pour tenter une plus-value de l’ordre de 10%. A mon […]

  4. […] une société que je vous ai présenté lors de son IPO en avril dernier. Je vous disais alors de ne pas la jouer comme opportunité de long terme (mais même pour jouer l’IPO, cela n’a rien donné en fait). Ma collègue Simone […]

Laissez un commentaire