Gazprom annule la fourniture de gaz à un prix préférentiel à l’Ukraine

Rédigé le 5 mars 2014 par | Analyses indices, Matières Premières Imprimer

Gazprom (autrement dit Poutine) annule l’accord de fourniture de gaz à un prix préférentiel à l’Ukraine avec effet quasi immédiat (au 1er avril), ce qui condamne Kiev à la faillite. Mais là non plus, pas de quoi s’alarmer : quelqu’un va faire un chèque (le FMI est sur place pour une semaine) et ce problème va se résoudre sans que l’Europe en subisse le moindre désagrément.

Alors, oublions vite les menaces de sanctions à l’encontre de la Russie. L’ours était sorti du bois et menaçait de traverser l’autoroute au mauvais moment mais un simple coup de klaxon de la Maison Blanche a suffi à effrayer la bête qui a fait immédiatement demi-tour pour disparaître dans les fourrés.

Fin de l’alerte. Retour au risk-on sur les marchés.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire