Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


GAFA : Amazon, fin de la chevauchée fantastique

Rédigé le 6 février 2017 par | Big caps Imprimer

Comme Philippe Bechade vous le rappelait récemment dernièrement, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont des mastodontes dont le poids est devenu tel qu’ils orientent les marchés US — et les nôtres par voie de conséquence.

Impossible donc de passer à côté : au minimum, vous devez les surveiller pour avoir une idée de ce que les indices préparent.

Or, sur les 4 géants qui composent les GAFA, il me semble que deux d’entre eux sont au bord de la gaffe : AMAZON et APPLE.

Puisque Philippe vous a parlé d’APPLE dans le débat de vendredi (la Pomme lance une émission obligataire de 200 M€ pour financer son rachat d’actions sans avoir à toucher à sa trésorerie, mais je vous laisse écouter ce qu’en dit Philippe, c’est bien plus savoureux)… donc, je vais aujourd’hui vous parler d’AMAZON et nous reviendrons sur l’analyse technique d’APPLE un peu plus tard.

Amazon (US0231351067- AMZN) a publié ses résultats vendredi dernier ; le titre a perdu 3,5% en réaction à cette annonce.

  • Les revenus sont en progression de 22%. C’est énorme pour une entreprise de cette taille (commentaire personnel). Pas de chance, ils sont ressortis inférieurs d’un milliard par rapport aux attentes des analystes (qui tablaient sur un revenu de 43,7 Mds$).
  • Le bénéfice ? Il ressort à +55% comparativement au quatrième 2015, à 749 M$. Mais le bénéfice par action (un ratio particulièrement regardé de l’autre côté de l’Atlantique) ressort à 1,54$. Mieux qu’attendu car le marché anticipait 1,37$.

Alors quel est le problème, me direz-vous ?

  • Eh bien là où le bât blesse, ce sont les prévisions pour le premier trimestre. Le groupe attend un chiffre d’affaires de 33,5 Mds$ alors que le marché en veut 36.
  • Pareil en ce qui concerne les profits opérationnels : Amazon prévoit une fourchette entre 250 et 900 M$ (c’est bien large.) ce qui représente une baisse par rapport à 2016 (ils étaient de 1,1 Md$).

Donc, sanction et risque de déception à venir, au premier trimestre 2017.

Un double top en cours de validation

Cela dit, le titre a déjà corrigé lorsqu’il est venu tester pour la première fois la zone de résistance « R » des 850 points (pastille rouge/rectangle horizontal rouge), en octobre dernier. Nous avions d’ailleurs publié une analyse baissière sur le titre et anticipions un repli sur les 670$.

AMAZON en données hebdos Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Or si le canal haussier a effectivement renvoyé les prix à la baisse, le double effet kiss cool de Trump a renvoyé tous les titres à la hausse.

Par contre, à présent que le titre est revenu sur sa résistance horizontale (segment rouge « R »), mon précédent constat tient toujours :

« Je pense que l‘on va passer d’une dynamique de hausse effrénée à un comportement de range : une phase où la valeur devrait ricocher entre la zone de support et celle de résistance. Si c’est le cas, elle ne montrera plus le même intérêt pour les investisseurs de long terme, mais deviendra extrêmement intéressante à trader à moyen terme. […] En ce qui me concerne, je l’attends vers 700€ ».

Le passage en mode range semble donc se confirmer entre les 850 et les 700 points. Car Amazon est en train de confirmer un double top qui renverrait le titre plus bas ; en tout cas, la divergence baissière observée sur les volumes (flèche bleue sur OBV – On Balance Volume) me laisse penser que le titre en prend le chemin.

Cette divergence sur les volumes montre qu’une rotation baissière est en train de se mettre en place : Amazon fait face un flux vendeur.

La vue journalière nous donne un signal imminent

Regardez tous les signaux que nous donne le graphique.

AMAZON en données daily Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

  • La résistance hebdo (850 points) est particulièrement pertinente (flèche rouges).
  • La valeur évolue pour le moment dans un canal secondaire haussier, mais de court terme (le bleu). Le canal primaire (gris) étant de même amplitude (flèches orange).
  • L’indicateur de tendance MACD vient non seulement de se retourner à la baisse en butant sur l’axe de propagation (axe rouge) en divergence avec les cours, ce qui est un signal particulièrement négatif.

La folle cavalcade d’Amazon risque de s’arrêter au moment où l’entreprise commence à publier des résultats financiers honorables, mais qu’elle va avoir du mal à maintenir.

Attention à l’impact de la chute d’Amazon sur les marchés

Le premier support de court terme se situe vers 790$ (rectangle vert horizontal). S’il casse, alors fin de tendance haussière et passage en mode range. Ce sera un premier indice fort intéressant concernant l’évolution des indices US

Une fois que nous serons passés en mode range : sortez vos raquettes de ping-pong pour trader entre support et résistance.

En attendant, un des premier GAFA a un biais baissier dans l’immédiat, et ce n’est pas de bon augure pour les indices US.

En vous souhaitant une excellente semaine,

Gilles

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “GAFA : Amazon, fin de la chevauchée fantastique”

  1. […] de notre série d’analyses consacrées aux GAFA avec un foxus sur APPLE. (ici et ici pour Amazon). Rappel, GAFA est l’acronyme de Google, Apple, Facebook, […]

Laissez un commentaire