Pas de frontière « dure » entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord

Rédigé le 4 décembre 2017 par | A la une, Toutes les analyses Imprimer

IrlandeLa question du rétablissement d’une frontière « classique » entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord était encore un potentiel sujet de profonde discorde vendredi dernier. En effet, qui dit frontière « classique » dit contrôle et dispositifs d’étanchéité opposés aux mouvements des citoyens.

Mais a priori, les gouvernements britannique et irlandais (sous la supervision de Bruxelles) seraient parvenus à un compromis. Il faut effectivement se mettre d’accord sur la gestion de la frontière entre la République d’Irlande (membre de l’UE et de l’Eurozone) et l’Irlande du Nord (ex-membre de l’UE).

Une frontière souple, c’est quoi ?

Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, devrait confirmer dès cet après-midi qu’il n’y aura pas de frontière « dure' ». Cela simplifierait la tache entre les deux territoires situés sur la même île.

Mais il reste maintenant à définir ce qu’est une frontière « souple ». Combien de capitaux, de salariés ou de touristes peuvent la traverser ? Et moyennant quelles formalités ? Le plus intéressant reste à venir !

Cet accord frontalier constituait le préalable à l’ouverture de la seconde phase des négociations consacrée à la période de transition post-Brexit. Il est aussi notamment question de la facture de la « rupture ». On parle ici d’un compromis à 50Mds€). L’Irlande du Nord devra assumer sa part. Et cela risque de ne pas faire plaisir à ses habitants qui ne sont pas les plus riches du Royaume-Uni, loin s’en faut.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire