Et le meilleur « benchmark » de la Chine est… Freeport Mc Moran ?

Rédigé le 9 décembre 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Freeport Mc Moran, vous connaissez ?

Ce titre est à lui seul une sorte de concentré de la problématique « matières premières + énergie » avec 60% de son chiffres d’affaires lié au cuivre, 20% au pétrole, 7,5% à l’or, 5,5% au molybdène et 5% de son activité est consacrée à l’extraction d’autres métaux industriels (cobalt, argent).

Tous ces produits et métaux sont au plus bas, depuis 8 ans, voire, 10 ans pour la plupart (or compris). Freeport s’impose peut être comme le baromètre le plus fiable de la conjoncture chinoise puisque ce conglomérat vend tout ce que la Chine achète en plus grande quantité, à part le fer et la bauxite (aluminium).

Ce titre ne valait pas moins de 39$ mi-juillet 2014, 24$ début mai 2015… et tout juste 6,6$ ce mardi 8 décembre vers 16 H 30. Le titre vient ainsi de voir sa capitalisation divisée par 5 très exactement , en seulement 6 mois, par plus de 2 en 4 semaines et il inscrit un nouveau « plus-bas historique absolu »… en deçà même du plancher des 6,75$ du 17 novembre 2000. Avec la cassure des 7$, le potentiel de baisse devient impossible à chiffrer.

Qu’est-ce que cet effondrement révèle de la croissance réelle en Chine ?

Rien de plus favorable que l’effondrement d’Anglo-American (GB00B1XZS820 AAL) et de Glencore (JE00B4T3BW64 8GC).

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire