Le constat implacable d’une France qui ne crée pas d’emploi, peu importe la vigueur de la croissance

Rédigé le 13 février 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

emploiParlons croissance et emploi.

Voilà de quoi remettre de façon salutaire les points sur les « I » et les barres sur les « T ». En l’occurrence « T » comme travail.

Emploi : la France bien loin derrière les Etats-Unis

En effet, malgré une croissance à tout casser de +1,8% en France en 2017 selon l’INSEE, l’emploi salarié n’a progressé que de 1,3% dans le secteur privé en France Cela représente une création nette de 253 500 jobs. Il s’agit de l’équivalent d’un seul mois aux Etats-Unis, d’après les données ADP concernant le secteur privé et de département du Travail, tous secteurs confondus, hors agriculture.

Progression de l’emploi en berne

En termes de rythme de progression, c’est encore plus décevant. En effet, face à une croissance annoncée de +0,6% au 4e trimestre, l’emploi n’a augmenté que de 0,3% (+53 300 jobs), au même rythme que pour les deux trimestres précédents.

L’effet Macron prend son temps sur l’intérim

Hors intérim, c’est encore plus consternant. L’emploi salarié ne progresse que de +0,2% et de +1,1% sur un an. L’effet Macron » sur les embauches (choc de confiance, flexibilité, etc.) tant vanté par le MEDEF tarde singulièrement à se matérialiser.

La croissance en France ne crée pas de vrais emplois

La conclusion est implacable. La croissance en France ne crée toujours pas de vrais emplois. Cela engendre une envolée de +9,1% des immatriculations de micro-entrepreneurs (après -6,5 % en décembre). En l’occurrence, cela ne doit rien à une embellie conjoncturelle mais tout à l’effet Uber (ré-affiliation de chauffeurs après »mise à niveau). Pendant ce temps, les créations d’entreprises classiques (avec de vrais salariés) se sont repliées de -0,3%.

Croissance Eurozone : des raisons objectives de monter… mais ne vous laissez pas démonter !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire