Les écarts de taux dérapent entre l’Allemagne et la France

Rédigé le 30 janvier 2017 par | BCE, Taux & Devises Imprimer

Oui, l’écart de taux grandit entre la France et l’Allemagne. Le risque se paye deux fois plus cher en France qu’en Allemagne alors que la poussée inflationniste a lieu en Allemagne (les prix demeurent désespérément atones en France, à 1% environ).

L’obligataire est en train de nous dire quelque chose !

Un hurlement de sioux serait peut-être plus réaliste.

spread tauxDe façon totalement contre intuitive, l’écart de rendement entre les Bunds et les OAT se creuse après publication de l’estimation préliminaire de l’inflation allemande en janvier (+1,9%/an et elle sera peut-être revue à 2%).  Le spread (excusez ce gros mot) s’écarte, le gouffre se creuse au-delà de 63 points de base.

Le 10 ans allemand (Bund) affiche 0,447% et le 10 ans français (OAT), 1,08%.

Il faut se souvenir que cet écart était de moins de 50 points avant la mise en place du QE et qu’il était tombé à 30 points l’an dernier, à la même époque. La prime de risque vient donc de doubler de part et d’autre du Rhin.

Si ce n’est pas l’inflation (et la démonstration semble implacable), qui fait se détériorer l’écart franco-allemand ? Puisque l’appétit pour la sécurité profite manifestement au Bund, c’est bien qu’il y a une perte de confiance en la France, non ?

La démonstration est largement corroborée par la tension grandissante par rapport au Bund (« fragmentation ») qui affecte les dettes espagnoles, italiennes  (à 2,32%) et grecque ce lundi : la situation est redevenue largement pire qu’en 2014 !

La BCE contrôle-t-elle encore la situation ?

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire