La semaine d’ARTPRICE.COM

Rédigé le 29 octobre 2012 par | Mid et Small Caps Imprimer

2% de baisse pour le CAC 40, 1% de baisse pour l’indice CAC Small & Mid et 0,5% pour l’indice CAC Small… Vous en conviendrez tout autant que moi, la semaine a été assez médiocre sur les valeurs françaises ; le tout sur fond d’inquiétudes sur la rentabilité des entreprises. Les premiers chiffres concernant le troisième trimestre ne sont vraiment pas bons… sans parler des guidances qui sont encore revues à la baisse…

Pour trouver des motifs de satisfaction cette semaine, il fallait se jeter sur les valeurs spéculatives et notamment sur certaines biotechs, qui ont connu, pour certaines d’entre elles, des variations stratosphériques. Je ne vais pas revenir sur les biotechs puisque Sacha Pouget en a largement parlé la semaine dernière, publiant de nombreux articles dessus.

Je vais donc plutôt revenir sur ARTPRICE.COM (FR0000074783) qui a gagné plus de 50% suite à l’annonce d’une alliance avec Art Stage à Singapour pour la production et l’édition d’ouvrages pédagogiques et flux numériques donnés aux grands collectionneurs asiatiques. Cette incursion en Asie est essentielle dans la mesure où la France ne représente plus que 2% du marché de l’art… quand le continent asiatique représente maintenant 60%. Et je ne parle pas du Qatar qui veut absolument se faire une place dans le secteur.

Les volumes échangés sur la valeur ont été monstrueux avec, tenez-vous bien, près de 50% du capital de la société qui a changé de mains en cinq séances. C’est énormissime car n’oubliez pas que la société est détenue à hauteur de 32% par le groupe Serveur de Thierry Ehrmann. Combien de temps va durer cette frénésie ?

Le problème d’ARTPRICE.COM est lié à son statut de valeur extrêmement volatile. Lorsqu’on regarde son parcours cette année, il faut avoir le coeur sacrément bien accroché. L’action valait 67 euros en janvier puis 18,30 euros il y a moins d’un mois pour finir autour des 34 euros actuellement.

ARTPRICE.COM (FR0000074783)
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Je ne peux exclure, et j’affirme même, que des grosses gestions entrent et sortent à vitesse grand V sur ce dossier : on est dans une stratégie de très court terme avec des allers-retours quotidiens.

______________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

« Pour moi, cela ne fait aucun doute : pour gagner de l’argent en Bourse, il faut viser les Small, et surtout les Mid Caps. »

Pour Eric Lewin, c’est le moment idéal pour acquérir des petites et moyennes valeurs ! Eric vous révèle dans sa nouvelle lettre confidentielle ses recommandations exclusives pour acheter à court ET à long terme.

Toutes les informations qu’il ne peut dévoiler à la radio, il a décidé de les partager avec vous et rien qu’avec vous !

Profitez-en vite…

Cela veut dire également qu’il faut entrer dans ce dossier pour faire un coup boursier, cela s’appelle du spiel en langage de spécialiste. Car oui à court terme, il y a de quoi faire de jolis gains. Mais pour un investissement de plus long terme, qui accompagnerait donc la croissance de l’entreprise, la grande problématique avec ARTPRICE.COM est de lui donner une valorisation cohérente.

La société vaut 217 million d’euros actuellement. Le dernier niveau d’activité connu était le chiffre d’affaires semestriel : il était de 2,3 millions d’euros – oui 2,3 millions d’euros, pas 23 millions d’euros, ni 230 millions d’euros ! Pour une capitalisation boursière près de 10 fois supérieure donc. Je me rappelle qu’en début d’année le patron du groupe parlait d’une croissance à quatre chiffres pour l’exercice… il faudrait donc un sacré rattrapage sur le semestre pour atteindre ces résultats. Nous ne sommes plus dans les méthodes de valorisation classique mais un peu comme dans le cas des medtechs avec des promesses d’avenir. Avec ARTPRICE.COM, les investisseurs achètent du rêve – je vous l’ai dit maintes et maintes fois toute cette année.

Comprenez que pour acheter une action, il est indispensable de connaître le business et de pouvoir l’appréhender. Ce n’est pas mon cas avec cette société ; je ne comprends toujours pas le business model et je n’ai d’ailleurs pas trouvé d’analyse financière sur ARTPRICE.COM. Si vous en trouvez de votre côté cher lecteur, je suis évidemment preneur. Mais pour moi, le dossier est et restera un titre pour spieler – si vous en êtes, amusez-vous bien !

Au rayon des spéculations effrénées, il y eut aussi ATARI (FR0010478248) qui a pris près de 37% sur la semaine, grâce à des résultats publiés vendredi : en perte mais avec des espoirs de réelle amélioration sur la seconde partie de l’exercice et pourquoi pas un retour à la rentabilité via le lancement de jeux mobiles et jeux Internet.

C’est un pari et sans un doute un pari risqué. Car ceux qui suivent la société depuis des années savent qu’elle a souvent péché par excès d’optimisme. La Bourse en convient avec une chute de plus de 86% en trois ans.

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “La semaine d’ARTPRICE.COM”

  1. @ThierryFolcher Avez vou lu l’analyse de smallcapconfidentiel? Je pense que ça va vous agacer 😉
    http://t.co/J5P7eDrV

Laissez un commentaire