Forex : attention au piège sur la paire yen/dollar !

Rédigé le 4 avril 2013 par | Matières Premières Imprimer

S’il y a une paire qui illustre la fameuse « guerre des devises » dont on nous parle tant, c’est bien le yen japonais. A quelques jours de la première réunion du nouveau gouverneur M. Kuroda et après plusieurs mois d’un rallyhistorique sur la devise nipponne, je décide de me pencher sur ce qui ressemble bien à un piège à cambiste amateur !

Yen : – 25% depuis l’été 2012 !
Le yen a connu une forte progression début 2012 sous l’effet de l’aversion au risque. En effet, la devise, avec des taux très proches de zéro depuis de nombreuses années, était un vecteur apprécié du carry trading.

Mais avec le manque de visibilité, la baisse des taux directeurs dans les zones de croissance et les difficultés internes au Japon, de nombreux acteurs ont dû déboucler leurs positions vendeuses sur le yen et ainsi alimenter la hausse continue de la devise jusqu’en été 2012.

cot
Indice de force relative – forexticket.net
Cliquez sur l’image pour agrandir

Puis, avec le sursaut des marchés en fin d’année, le yen a commencé à s’affaiblir. Le véritable catalyseur de sa baisse fut cependant politique, avec l’élection d’un nouvel ex-Premier ministre, M. Abe. Ce dernier a axé sa gouvernance sur un assouplissement majeur de la politique monétaire et la remontée du taux d’inflation à 2%. Surtout, il a fait nommer un nouveau gouverneur, limitant désormais l’indépendance de la banque centrale.

Aux plus-values de +306%, +165%, +300% ou encore +335% engrangées ces derniers mois, Mathieu Lebrun a ajouté de nouveaux gains de 29%, 64% ou 34%.

N’attendez pas pour profiter de ses prochaines recommandations ! Tout est expliqué ici…

 

Un consensus de plus…
La hausse du yen a une autre vertu, mettre la majorité des analystes d’accord. La paire va monter car la banque centrale l’a décidé. Pourquoi pas. Il est vrai que les moyens de la Banque du Japon (BoJ) étant quasiment illimités, qui voudrait se mettre en face ?

Pourtant en se penchant de plus près sur l’analyse des positionnements des professionnels, il semble qu’un autre scénario est tout aussi probable.

Je m’intéresse ici aux traders dits « commerciaux » qui ne cherchent pas à spéculer mais plutôt à couvrir des coûts de production, d’importation ou autre type de risque de change grâce à des produits futures ou options.

Pour simplifier, voici comment cela fonctionne :

– Les commerciaux vendent quand une devise (ou une matière première) est haute pour s’assurer un revenu sur sa production conforme. Par exemple pour un producteur de blé, il s’agira de sécuriser ses gains par rapport à son coût de production.

– A l’inverse, ils achètent quand ils pensent que les prix sont bas pour par exemple améliorer des coûts de production et leur marge (cas de l’acheteur de blé pour un transformateur de produits alimentaires à base de blé).

Ce que nous dit le Commitment of Traders
J’utilise pour cela notre indicateur COT (téléchargeable gratuitement ici) que vous connaissez déjà, mais aussi notre nouvel indice, le COT Index. (Si vous voulez en savoir plus sur ces indicateurs disponibles gratuitement, inscrivez-vous à mon prochain webinaire gratuit en cliquant ici).

Sur le graphique ci-dessous, nous allons nous intéresser à la ligne rouge qui représente la catégorie de traders qui nous intéresse. Les trois phases à retenir sont :

– Le COT Index nous indique que sur la paire USDJPY, les positions relatives des commerciaux sont à la vente.
– Les commerciaux sont fortement acheteurs nets sur le yen.
– Ils sont également très vendeurs de billet vert (USD).

 cot
Graphique USDJPY hebdomadaire – eole-trading.com

Cliquez sur l’image pour agrandir

Pour traduire de façon encore plus simple le comportement des professionnels, nous pouvons penser que beaucoup d’entre eux pensent que le yen est bas (ils se couvrent par l’achat) et que le dollar américain est haut (ils se protègent par la vente).

USDJPY : retour à 85 yens ?
Nous constatons que la taille et la force de ces positionnements sont sur des extrêmes, ce qui pourrait être le signe précurseur d’un mouvement de correction. En effet, après avoir accumulé les positions de couverture, la prochaine réunion de la BoJ pourrait être l’alibi parfait pour déboucler une partie de ces positions et déclencher ainsi une vague de baisse sur la paire USDJPY.

jpy
Graphique USDJPY hebdomadaire – eole-trading.com

Ainsi, et tant que la zone à 96,40 ne sera pas franchie à la hausse, je recommande de chercher des points d’entrée à la vente — soit sur un rebond à 94/94,20 yens, soit sur cassure de la zone de support à 92,10 yens. Nous viserons un retour sur 85 yens. Pour me suivre en direct, c’est par ici…

Dans tous les cas, méfiez-vous des consensus trop évidents : les professionnels qui font la tendance sur le marché ont souvent des points de vue et des contraintes bien différentes.

Forex : en avril, Jérôme Revillier vous forme gratuitement !
Jérôme animera trois webinaires en avril afin de vous aider à progresser encore sur le Forex. Psychologie, COT et money management n’auront plus de secrets pour vous !
Infos et inscription ici (places limitées)
 

 

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire