Forex : où vont les devises ? Mon point sur la tendance

Rédigé le 22 novembre 2012 par | Matières Premières Imprimer

Faisons appel une nouvelle fois à notre indicateur COT exclusif pour faire un point sur l’évolution des principales devises ces derniers jours.

Je rappelle que nous comparons les positions des spéculateurs (non-commerciaux), suiveurs de tendance, et des agents de couverture (commerciaux), plutôt à contre-tendance, ainsi que les volumes traités.

Ainsi pouvons-nous anticiper les mouvements de fond et nous forger une opinion en toute connaissance de cause.

Dans la situation troublée actuelle, où règne un « bruit » de marché à court terme, ces analyses vous permettent de prendre un recul nécessaire sur la situation.

EURUSD : la tendance baissière se maintient

Graphique de la paire euro/dollar
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La tendance est restée solide sur l’euro. On a enregistré une nouvelle hausse des positions vendeuses nettes (ligne verte) dans des volumes stables. Ces derniers restent d’ailleurs sur des niveaux assez bas, ce qui tend à démontrer une certaine attente voire une fébrilité des intervenants.

Je reste vendeur EURUSD depuis les zones déjà décrites dans mon dernier article. Si vous n’êtes pas encore en position, patientez jusqu’à la cassure des zones basses à 1,2650$.

GBPUSD : toujours sous pression

Graphique de la paire livre sterling/dollar
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La tendance baissière que j’identifiais déjà la semaine passée continue de se mettre en place avec une nette diminution des achats spéculatifs. Un bémol tout de même sur les volumes : ils baissent eux aussi et, à l’instar de l’euro, témoignent d’un attentisme des traders.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

UN GAIN A TROIS CHIFFRES DE PLUS !
+306%, +165%… et maintenant +300%

Décidément, Mathieu Lebrun est en pleine forme. Regardez plutôt :
– Il a permis à ses lecteurs de quadrupler leur mise entre le 2 et le 9 novembre.
– La semaine dernière, c’est un gain de 165% qui est venu s’ajouter à leur portefeuille
– Et hier, une plus-value de 300% en deux séances et venue porter la performance globale de son service (gains et pertes compris, net de frais de courtage) à plus de 65%.

Qu’attendez-vous pour le rejoindre ? La prochaine plus-value est peut-être déjà en train de se faire

__________________

J’écrivais la semaine passée : « Si vous avez suivi mes derniers conseils sur la paire, protégez vos gains pour le moment et pour les autres, restez patients. Nous attendrons désormais une cassure des 1,5800, avec dans l’idéal une confirmation dès la semaine prochaine du retour des vendeurs ».

Plus qu’un retour des vendeurs, c’est une fuite des acheteurs qui est illustrée cette semaine avec une chute des volumes.

Patience donc, nous attendons toujours la cassure des 1,58 ou un retour en force des intervenants pour prendre position.

Yen : la hausse aidée par la macro-économie

Graphique de la paire dollar/yen
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Cette semaine, c’est un cas intéressant que nous livre le Japon, où l’actualité économique et la situation politique critique ont fortement influencé le yen.

Je vous recommandais l’achat au-dessus de 80,60 yens la semaine passée. Cette stratégie s’est avérée payante malgré un COT plus mitigé sur la configuration.

En effet, le dernier COT indiquait un retour des acheteurs de yens (baisse USDJPY) dans des volumes en baisse.

Toutefois, la stratégie mise en place depuis plusieurs semaines grâce à ces analyses nous a permis de profiter du mouvement. Et c’est bien ça le plus important !

J’envisage désormais un retour vers 83 yens pour la paire jusqu’à l’échéance électorale du 16 décembre. Nous verrons la semaine prochaine si le COT nous conforte dans cette position…

Bonne semaine à tous !

Mots clé : - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire