Une fin d’année explosive sur le Forex ?

Rédigé le 16 décembre 2010 par | Matières Premières Imprimer

Analyste et responsable d’un service de trading sur le Forex

Une pause prématurée…
La trêve des confiseurs semblait avoir démarrée dès la semaine dernière.

En raison d’un agenda mince et d’une pause nécessaire après plusieurs semaines d’agitation sur les devises, le Forex s’est offert un petit break.

Pas sûr pourtant que ce repos soit de longue durée, car avec un agenda bien chargé cette semaine, les graphiques devraient à nouveau s’agiter fortement !

Un canal étroit pour des opportunités fortes
Ainsi, l’euro/dollar a évolué dans un range très étroit, nous offrant par la même occasion des niveaux assez nets à surveiller.

Graphique: EUR/USD (graphique horaire)Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

En rouge, vous pouvez voir nettement ce range compris entre 1,3180 et 1,3280$.

La sortie de ce canal serait un signal d’entrée en position.

Maintenant étudions les scénarios potentiels.

Court terme : l’hésitation demeure
A court terme, il est très difficile de savoir où va se diriger la paire. Techniquement, nous pouvons, en plus du canal en rouge, nous fier à la configuration triangulaire pour conforter nos scénarios.

Toutefois, je favorise, la poursuite de la pression baissière actuelle qui pourrait nous amener à tester les 1,2950$.

Un des facteurs important va être également la fin d’année qui voit beaucoup d’opérateurs sortir du marché ou couvrir leurs positions pour protéger leur bilan.

Ajouter à cela les rapatriements de liquidités habituels de fin d’année vers les Etats-Unis, et la pression baissière devrait donc se vérifier.

Moyen-terme : l’euro devrait rebondir
Cette anticipation baissière à court-terme ne remet pas en cause la tendance moyen terme.

En effet, comme je l’écrivais il y a quelques semaines, la hausse est toujours d’actualité.

Graphique: EUR/USD (graphique quotidien)Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Graphiquement, nous testons actuellement la zone de retracement la plus importante entre 38,2 et 50%. Cela correspond à un canal entre 1,3370 et 1,3080.

Ce dernier niveau est à surveiller très sérieusement car sa rupture serait un premier signe de fragilisation du scénario haussier.

Toutefois, tant que le support à 1,2585/1,26 n’est pas franchi, je reste positif sur la devise.

La macroéconomie sera déterminante
Sur le plan macroéconomique, la dette des Etats européens devrait laisser sa place au zapping permanent du marché.

Il ne reste plus qu’à savoir où vont se focaliser les intervenants.

Je suis persuadé que la Chine, et mécaniquement les Etats-Unis, vont être les prochaines cibles d’inquiétudes.

En effet, la dette américaine reste étrangement peu traitée par les analystes mais elle n’en demeure pas moins inquiétante. Et d’ailleurs ce n’est pas sa taille qui effraie, mais surtout le peu de considération et d’attention de la classe politique américaine sur ce sujet. Sujet qui n’est finalement jamais réellement traité.

Vous l’aurez compris, la guerre des monnaies est loin d’être finie.

Première parution dans l’Edito des Matières Premières & Devises le 13/12/2010 : http://www.edito-matieres-premieres.fr/1450/devises/forex-euro-dollar.html


Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire