Jouez les chiffres de l’emploi sur le Forex

Rédigé le 1 octobre 2009 par | Apprendre la Bourse Imprimer

J’avais commencé à vous faire un point sur LA stat’ de la semaine qui sera la plus regardée et qui aura donc un fort impact sur les marchés. Je continue donc aujourd’hui avec les « Non Farm Payrolls ». C’est une statistique phare, et la plus regardée et sur le Forex.

Voici comment vous allez pouvoir essayer de profiter des mouvements forts et volatils qui vont avoir lieu.

Les Non Farm Payroll , c’est quoi ?

Les NFP, comme on les surnomme souvent, représentent le nombre de créations ou destructions d’emplois hors secteur agricole.

C’est donc, par sa nature même, un indicateur primordial de la santé des Etats-Unis… surtout dans une telle période de crise où l’on sait que l’emploi est la clé pour ouvrir la porte d’un retour à la consommation et à la croissance.

Cependant, cet impact est amplifié par la précocité de l’annonce puisqu’il n’est publié que quelques jours après la fin du mois concerné. Regardez : il sera publié vendredi 2 octobre pour les NFP du mois de septembre ! Cela en fait un indicateur des plus avancés.

L’autre particularité de cette annonce est qu’elle intervient toujours un vendredi, ce qui aura tendance là aussi à augmenter la tension et à voir de nombreuses positions débouclées dans les heures précédant l’annonce.

Trader les NFP… facile ?

Pas vraiment non. Comme souvent en finance, le risque augmente proportionnellement aux perspectives de rendement.

Jetons un oeil sur la réaction de l’EUR/USD lors de la dernière publication des Non Farm Payroll.

NFP EUR/USD

On voit la paire plonger de 90 pips lorsque le chiffre, meilleur qu’attendu, a été publié. D’un coup, le dollar se revalorise par rapport à l’euro. Puis après une phase dite de « digestion », la paire est repartie en sens inverse pour regagner finalement 132 pips.

Cette séquence est tout à fait typique pendant une annonce très attendue. On peut la découper en trois phases :

– une première vague qui va dans le sens « logique » d’interprétation. Dans notre cas, un chiffre meilleur qu’attendu a soutenu le dollar ;

– une phase de digestion, pendant laquelle les forces en présence se neutralisent ;

– puis une troisième phase directionnelle qui, en l’absence d’autres nouvelles, est souvent déterminante pour la fin de journée.

On voit dans notre cas que la troisième phase repart dans le sens inverse au premier mouvement. Cela n’est pas toujours le cas.

Ci-dessous, vous avez le graphique de l’annonce précédente en août. J’ai identifié également les trois phases post-NFP. Ici, la phase 3 reprendra la même tendance initiée en phase 1.

Préparez votre stratégie à l’avance

En effet, un chiffre meilleur que prévu pourra être traduit comme une bonne nouvelle pour l’économie mondiale dans sa globalité et donc devenir plutôt favorable à l’appétit pour le risque. Ce qui fera mécaniquement baisser le dollar américain.

La principale difficulté de ces NFP est d’anticiper l’interprétation du marché.

A l’inverse, parfois, le marché verra un signe de salut de l’économie américaine et sa capacité à rebondir plus vite que les autres et dans ce cas, c’est le dollar qui en profitera.

Ainsi, si vous décidez de travailler cette statistique (ou une autre !), il vous faut connaître le sentiment du marché et prévoir tous les scénarios possibles. C’est en général les statistiques que je joue dans mon service Agora FX, car les mouvements — donc les potentiels de gains — sont importants. Cela demande pas mal d’expérience et surtout d’habitude de marché pour savoir comment anticiper les publications… Donc restez prudent si vous souhaitez jouer cette stratégie.

Il vous faudra définir précisément votre stratégie selon des règles claires et rigoureuses… et agir en conséquence.

C’est du trading très court terme que vous faites lors de ce genre d’annonce. C’est très risqué et je vous déconseille vivement de prendre des positions trop importantes. Avec les forts volumes et la forte volatilité, les exécutions ne sont pas toujours garanties au prix exact que vous auriez souhaité.

Mais bon, sur le Forex comme ailleurs, on a la performance que l’on mérite — en fonction de sa prise de risque !

Mots clé : - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire