Focus sur le CAC Small

Rédigé le 27 février 2013 par | Apprendre la Bourse, Autres indices Imprimer

Aujourd’hui, nous allons examiner ensemble la composition de l’indice de référence des petites valeurs, le CAC Small… D’après les derniers chiffres que je me suis procuré, cet indice est à ce jour composé de plus de 200 valeurs. Bien évidemment, les pondérations entre les sociétés y sont différentes — sont pris en compte la capitalisation boursière mais également le flottant.

Dans sa méthodologie, Euronext ne prend pas en compte les participations de l’actionnaire principal ainsi que les pactes d’actionnaires. C’est assez logique et cela minore donc le poids des sociétés détenues majoritairement par leur actionnaire principal.

Des pondérations hétérogènes…
Dans le cas du CAC Small, il faut savoir que les pondérations des sociétés le composant sont assez larges. Des mini-capitalisations côtoient des sociétés bien plus lourdes. Ainsi :

Itesoft (FR0004026151) ne pèse que 0,02% dans l’indice ;
Aedian (FR0004005924) 0,03% ;
Gascogne (FR0000124414) 0,04% ;
Parrot (FR0004038263) 1,6% ;
Bull (FR0010266601) 1,8% ;
Bonduelle (FR0000063935) 2% ;
Gameloft (FR0000079600) 2,5% ;
Sartorius Stedim (FR0000053266) 2,7%.

Pour être tout à fait clair avec vous, une envolée de Sartorius Stedim de 10% procure une contribution positive de 0,27% à l’indice tandis qu’une même hausse pour Gascogne n’entraîne qu’une contribution de 0,004%.

Il y a en fait dans cet indice une trentaine de sociétés dont la pondération est supérieure à 1%. Outre celles déjà citées plus haut, nous avons par exemple :
Beneteau (FR0000035164) 2,2% ;
Derichebourg (FR0000053381) 2,16% ;
Canal Plus (FR0000125460) 2,1% ;
Mersen (FR0000039620) 1,9% ;
Ou encore Norbert Dentressangle (FR0000052870) 1,6%.

Il est bien évident qu’un bon comportement de l’ensemble de ces valeurs permet mécaniquement au CAC Small de bien se comporter.

Comment la Chine va réussir le plus grand hold-up de tous les temps
Rendez-vous sur cette vidéo exclusive pour découvrir comment ne pas en être la victime… et surtout comment vous pourriez partager le butin ! Tout est là…


… qui pèsent inégalement sur l’indice

L’indice affiche depuis le début de l’année une belle surperformance. Ainsi, depuis le 1er janvier jusqu’à la fin de semaine dernière, le CAC Small affichait une progression de 9% contre une hausse limitée à 2,5% pour le CAC 40…

Parmi les principales hausses du CAC Small, on trouve:
Boiron (FR0000061129) qui prend 43,3% pour une pondération de 1,7% ;
Sartorius Stedim (FR0000053266) gagne 37% et pèse, je vous le rappelle, 2,7% ;
Guerbet (FR0000032526) et ses 1,1% engrange 36% ;
MP Nigeria (FR0011120914) prend 33,5% avec 1,6% de pondération ;
et Sopra Group (FR0000050809) s’apprécie de 24% avec 2%.

Si mes calculs sont exacts, cela veut dire que, à elles seules, ces cinq valeurs ont apporté, en cumulé, une performance de 3,1% supplémentaires à l’indice CAC Small. En effet, si ces valeurs s’étaient affichées stables, la progression de notre indice n’aurait été que de 6%.

Vous le voyez avec cet exemple, la performance du CAC Small, même s’il est composé d’une myriade de sociétés, dépend finalement du comportement de moins de 30 sociétés… Ce phénomène ne risque d’ailleurs pas de s’inverser dans la mesure où plus l’indice monte, plus les principales valeurs voient leur pondération augmenter puisqu’elles sont en général parmi les plus importantes contributrices.
[NDLR : Retrouvez tous les conseils et recommandations d’Eric Lewin jour après jour dans sa lettre confidentielle — tout est là…]

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire