Pour le FMI, ceux qui déclenchent les guerres commerciales ne seraient pas ceux qui en souffrent !

Rédigé le 18 juillet 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Guerre commerciale Etats-Unis Chine mondeLe FMI maintient ses prévisions de croissance mondiale inchangées à 3,9% en 2018. Alors que le risque de guerre commerciale a été rallumé par les Etats-Unis, et que la cible principale est la Chine, le FMI maintient ses estimations pour ces deux pays, à respectivement 2,9% et 6,6% (avant un ralentissement à 6,4% en 2019… mais c’est le mouvement naturel à la décrue qui se poursuit).

Cela peut sembler assez singulier… mais les modèles du FMI indiquent que les victimes ne seront pas les deux principaux protagonistes, mais les pays européens : l’Allemagne, la France, l’Italie verront leur croissance amputée de 0,3% par rapport aux prévisions précédentes, ainsi que le Japon, avec -0,2%.

La France particulièrement concernée

L’eurozone devrait connaître un ralentissement de son activité, passant de 2,4% en 2017 à 2,2% en 2018 et seulement 1,9% en 2019.

La France serait la plus touchée, avec un brusque coup de frein de 2,3% en 2017 à 1,8% en 2018 et 1,7% en 2019.

L’Allemagne verrait sa croissance ralentir de 2,5% à 2,2% en 2018 et 2,1% en 2019. L’Italie passerait de 1,5% en 2017 à 1,2% en 2018 et 1% en 2019.

Pour les pays émergents, le FMI table sur une croissance de 4,9% pour 2018 et 5,1% pour 2019… alors que plusieurs pays sont en grande difficulté : Brésil, Argentine, Afrique du Sud, Turquie.

Le FMI est-il un mauvais prévisionniste ?

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire