Flash krach de la livre sterling : Quel détonateur ?

Rédigé le 7 octobre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Il y a bien eu flash krach de la livre sterling (£). Mais intéressons-nous au détonateur.

Le flash krach de la livre sterling dans la nuit de jeudi à vendredi, juste avant l’ouverture des marchés asiatiques, ne sera peut-être jamais élucidé.

La thèse de l’exercice d’options de vente (bien que techniquement plausible) se heurte à la question du timing. Pourquoi agir au pire moment, quand il n’y a pas de contrepartie solide, Wall Street étant fermé, et Tokyo, Hong Kong, Singapour pas encore ouverts ?

En revanche, les causes d’une hausse de la nervosité sur le « cable » (la parité £/$) se multiplient. Le ton monte entre Londres et Bruxelles, monsieur Juncker accusant Theresa May de vouloir restreindre la libre circulation des citoyens continentaux et d’utiliser un ton ferme en apparence pendant que la City (pour ne pas la nommer) tente de négocier un statu quo qui, en vérité, arrangerait tout le monde.

Parce que la « City » a tout de même très intérêt à garder un accès privilégié au marché des capitaux européens, qui le lui rendent bien, sachant que pour l’industrie ou l’agriculture, le Brexit peut s’appliquer dans toute sa rigueur. Who cares?

Pour en revenir à la chute de -6,5% de la livre en 2 minutes, vers 1,18$ (contre 1,24/1,243/$ depuis ce matin)… n’est-ce pas là une parité qui ferait bien l’affaire du Royaume-Uni ?

Le seul bémol, c’est qu’avec la chute de la livre, et par le jeu des PIB exprimés en $, la France reprend sa 5e place du classement des pays les plus riches de la planète.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire