Fin de mois hésitant pour les marchés

Rédigé le 29 juillet 2016 par | Actions, Analyses indices, Autres indices, Big caps, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Mid et Small Caps, Toutes les analyses Imprimer

En attendant le compte-rendu de ce soir sur les Stress tests des banques menés par l’autorité bancaire européenne, les marchés demeurent hésitants.

Le Nikkei a été chahuté ce matin, après l’annonce des mesures d’assouplissement monétaire de la BoJ, limitées selon les économistes.

Au niveau corporate, hier soir en after-hour, Amazon et Alphabet (ex-Google) ont tous deux dépassé les attentes. Les deux titres sont attendus en nette hausse cet après-midi à Wall Street.

Dans l’Hexagone, son de cloche mitigé.

Du côté des hausses, EDF (FR0010242511) était recherché après avoir confirmé ses objectifs de rentabilité pour cette année et alors que Londres semble vouloir freiner le projet Hinkley Point.

Kering (FR0000121485) profitait de chiffres supérieurs aux attentes au deuxième trimestre. ArcelorMittal (LU0323134006) était aussi orienté à la hausse alors que le sidérurgiste minimisait l’impact du Brexit sur ses comptes.

A l’inverse, Essilor (FR0000121667) chutait après avoir abaissé sa prévision de croissance pour cette année. Même chose pour ADP (FR0010340141) qui s’affichait en forte baisse après avoir abaissé sa prévision de résultat annuel.

Pour ce qui est des baisses, on retiendra le plongeon de Safran (FR0000073272) sur des craintes liées à ses nouveaux moteurs LEAP. Enfin, celles de L’Oréal (FR0000120321), alors que les ventes de ses branches ont déçu, et de Sanofi-Aventis (FR0000120578), pénalisé par des tendances difficiles dans le diabète.

Du côté des changements de recommandations de brokers : UBS, JPMorgan et Kepler Cheuvreux ont ajusté leurs conseils sur Kering (FR0000121485). Le premier intermédiaire financier a porté de 175 à 178 € son objectif de cours, le second de 165 à 180 € tandis que le troisième a relevé son avis « d’alléger » à « conserver ».

Barclays et JPMorgan ont relevé leurs cibles sur Schneider Electric (FR0000121972), respectivement de 44 à 47 € et de 58 à 68 €.

Plusieurs ajustements ont été faits sur Renault (FR0000131906). Exane BNP Paribas a abaissé son cours cible à 70 € sur le constructeur automobile tandis que Barclays et JPMorgan ont augmenté le leur, respectivement de 82 à 84 € et de 79 à 83 €.

BNP Paribas (FR0000131104) a également droit à son lot de recommandations aujourd’hui. Barclays a abaissé de 52 à 50 € sa cible sur la bancaire tandis qu’UBS et JPMorgan ont respectivement porté leur objectif de cours de 46 à 47 € et de 36 à 40 €.

Pour ce qui est des valeurs moyennes, on notera qu’HSBC a relevé son conseil à « conserver » sur Imerys (FR0000120859) tout en portant de 51 à 57 € son cours cible. JPMorgan a dégradé de « surpondérer » à « neutre » son conseil sur Elior Group (FR0011950732). Jefferies a porté de 63 à 65 € sa cible sur Ipsen (FR0010259150). Enfin, sur Euronext (NL0006294274), Barclays a augmenté son cours cible de 41 à 44 € tandis qu’ING l’a porté de 40 à 43 €.

Au niveau de la macroéconomie, on surveillera cet après-midi à Wall Street la lecture du PIB du deuxième trimestre, l’indice PMI de Chicago et l’indice de confiance du Conference Board.

Le CAC 40 aujourd’hui

CAC 40 Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En cette fin de semaine, le CAC devrait poursuivre sa consolidation amorcée hier après-midi en direction des 4 400 points (en comblement du gap haussier ouvert mercredi matin).

En extension, une poursuite du repli serait alors à envisager vers les 4 340 points. A l’inverse à la hausse, la zone de résistance des 4 490 points serait en ligne de mire.

Je vous invite à lire le « flash » complet sur le CAC de Gilles après mon article.

Mots clé : - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire