Fermeture temporaire du pont de l’Amitié sino-coréenne

Rédigé le 24 novembre 2017 par | Toutes les analyses Imprimer

pont de l'AmitiéCoïncidence ! Donald Trump a mis l’accent sur le bannissement des échanges commerciaux sino-coréens (avec la Corée du Nord s’entend). Mais voilà que Pyongyang annonce la fermeture (temporaire) du pont de l’Amitié. Ce pont est le principal point de passage des marchandises (70% de la masse) entre la Chine et la Corée du Nord.

Il s’agit d’un véritable cordon ombilical entre les deux pays. Il sera provisoirement fermé pour cause de « travaux de réparation » à réaliser du côté nord-coréen.

Fermeture du pont de l’Amitié : prudence ou manière de sauver les apparences ?

Est-ce que par prudence et dans un souci d’aligner les standards de sécurité chinois sur ceux des nord-coréens ? Pékin pourrait lui aussi décider à son tour de réaliser des travaux d’entretien. Est-ce là une manière de se plier aux exigences américaines ? Le tout sans vexer son voisin ni apparaître servile aux yeux de sa propre opinion publique ?

Qui ira contrôler que les marchandises nord-coréennes ne circulent plus par train mais par bateau quelques kilomètres en amont ou en aval du pont de l’Amitié ?

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire