Le p’tit Noël de la BCE se transforme en une séance de « consternation générale »

Rédigé le 3 décembre 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Les marchés se sont rarement fait piéger aussi sévèrement par « l’effet d’annonce » de la BCE.

Le contrepied sur la parité euro/dollar est apocalyptique, avec une remontée de 2,5% de l’Euro jusque vers 1,0890… Ce qui annule toute la hausse du Dollar depuis que Mario Draghi avait fait miroiter un accroissement des injections de liquidités mensuelles mi-octobre.

Le « QE » va bel et bien être étendu dans le temps – jusqu’en mars 2017 – mais son volume ne va pas être amplifié (les dettes arrivant à échéance seront simplement « remplacées » pour maintenir la taille du bilan à son niveau optimal… et qui sera équivalent à 40% du PIB de la zone Euro à l’horizon 2017).

La BCE concède cependant que la liste des actifs pouvant être achetés comptera désormais également des dettes de collectivités potentiellement moins bien notées que les dettes d’États.

Mario Draghi explique la décision – quasi unanime – de maintenir les niveaux d’achats actuels par le « succès » du programme mis en œuvre il y a 9 mois, lequel aurait contribué – selon les estimations de la BCE – pour +1% à la croissance (+1,6% anticipé en 2015) et +0,5% sur l’inflation (celle de 2015 est évaluée à 0,1%, l’objectif est réduit de 1,1% à 1% pour 2016).

Il y a quelques minutes, le CAC40 affichait jusqu’à 3% de repli à 4 747 points (-4,5% par rapport aux plus-hauts du jour de 4 975Pts… quelle claque !), tous les gains depuis la précédente réunion de la BCE ont été effacés !

Joyeux Noël pour les opérateurs du Forex massivement engagés dans le « short Euro/long Dollar » qui pensaient que la BCE visait la parité d’ici le Jour de l’An !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire