La hausse des prix et l’activité dans l’industrie s’essoufflent aux États-Unis

Rédigé le 17 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Le débat sur une hausse des taux US mi-décembre n’est pas totalement relancé par les chiffres du jour. Pour une remontée des taux, la FED pourrait effectivement s’appuyer sur une hausse de +1,9% des prix à la consommation « core » (hors énergie et variables volatiles) aux États-Unis en rythme annuel. En réintégrant pétrole et matières premières, la dérive n’est que de +0,2% en octobre (après un repli de -0,2% en septembre), ce qui reste « faible ».
Faible, certes… Mais pas autant que la production industrielle américaine qui accuse une baisse de 0,2% pour le deuxième mois consécutif selon la Réserve Fédérale : le plus inquiétant, c’est qu’une timide reprise  de +0,1% était anticipée par le consensus. Le biais négatif est confirmé par le taux d’utilisation des capacités de production qui est ressorti stable à 77,5%, en ligne avec les attentes.
Cependant, la FED pourra peut-être compter sur une bonne tenue du secteur des « services » pour muscler son discours hawkish : le mois de novembre est traditionnellement « robuste » grâce au secteur de la distribution, que ce soit en centre commercial ou via internet.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire