La FED encore et toujours divisée sur l’opportunité d’une normalisation monétaire

Rédigé le 2 décembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Alors que les marchés espèrent découvrir ce soir quel est le « cap » monétaire poursuivi par la FED (à l’occasion de la publication de son beige book), voilà que Janet Yellen déclare qu’elle se « refuse à commenter l’économie et les décisions de la FED ».

Lors de sa dernière intervention, elle avait expliqué « qu’il était crucial que la FED communique de façon transparente avec les marchés » (et délivre une « forward guidance » pertinente pour les marchés, NDLR).

Peut être faut-il comprendre qu’elle se refuse à « commenter les commentaires ».

Ou alors, c’est à n’y plus rien comprendre !

Les économistes et stratèges sont à 78% convaincus qu’une hausse de taux interviendra bien le 16 décembre… mais si nous écoutons bien Dennis Lockhart, il estime que « la prochaine réunion sera historique » (les taux n’ayant plus été relevés aux États Unis depuis plus de 10 ans), mais ajoute que « la hausse du Dollar pourrait à un certain moment poser problème… ce qui suppose un rythme de durcissement monétaire anormalement lent » (la progression du loyer de l’argent pourrait être la moins rapide de l’histoire des USA).

Notons que si M. Lockhart juge la faiblesse de l’inflation « transitoire » et lié à l’impact exogène de la déprime du coût des matières premières, le seul argument concret qu’il mentionne en faveur d’une hausse de taux, c’est le « plein emploi ».

Et nous savons tous que ces 5% de chômage aux USA sont l’une des plus grandes impostures statistiques du XXIème siècle, avec les +6,9% de la croissance chinoise.

Il serait intéressant de déterminer combien de membres de la FED étudient déjà un scénario de baisse de taux en 2016 (a priori, ils sont 5 ou 6 sur 13 à s’être prononcés en faveur d’un recours à des prises en pension à taux négatif) si les vents contraires qui soufflent déjà sur le front de l’inflation et de la croissance se renforcent en début d’année prochaine.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire