Il n’en manque plus que 1 et la majorité de la FED penchera en faveur des taux négatifs

Rédigé le 19 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Oui, sur les 13 membres du board de la FED, pas moins de 6 déclarent qu’il faut étudier de près les stratégies monétaires déployées par certains pays d’Europe (Suisse, Suède) pour combattre les pressions déflationnistes (M. Kocherlakota a déjà déclaré que la FED devrait écarter toute hausse des taux et mettre en œuvre un « QE4 » de toute urgence) : qu’un seul membre de la FED se désolidarise de Janet Yellen et « bascule » dans le camp des apprentis sorciers des taux négatifs et tout projet de normalisation monétaire sera définitivement enterré, que ce soit pour la fin de l’année ou pour 2016.

En ce qui concerne la BCE, un sondage réalisé auprès d’investisseurs publié ce matin indique que deux tiers s’attendent à ce que Draghi promette la prolongation du « QE » de 60 Mds€ au-delà de septembre 2016.

Un quart des investisseurs pense possible un élargissement au-delà des 60 Mds€/mois et la mise en place d’autres instruments (rachats de dettes d’entreprises).

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire