Faut-il acheter sur les 2000 points ?

Rédigé le 28 août 2014 par | Autres indices Imprimer

Ca y est, depuis deux jours, le S&P500 confirme sa prise du sommet en clôturant au dessus des 2000 points. La première fois que le S&P500 atteignait un niveau aussi symbolique, (celui des 1000 points), c’était le 2 février 1998. Il ne suffisait alors qu’à acheter n’importe quel titre, les yeux fermés, et il montait. Sauf que… comme le rappelle mon collègue du bureau américain Greg Guenthner, ce n’était en fait pas si simple : « comme beaucoup de gens, votre vision des années 90 est sans doute erronée. Vous vous en rappelez comme d’un marché « facile ». Mais si vous prenez la peine de regardez les graphiques, vous verrez que le S&P500 ne distribuait pas ses gains aussi facilement aux traders. En fait, le marché était franchement agité. »

Le Président de UBS Securities, Urban Carmel, explique à son tour : « Tout le monde pensent que durant les années 1990 la volatilité des marchés était faible et que les gains annuels à 2 chiffres étaient légion. En réalité, il a fallu pas mal d’efforts pour que le S&P500 dépasse les 1000 points. La première fois que l’indice s’est approché de ce niveau (il était à 2% des 1000 points en Octobre 1997), l’indice a chuté de plus de 10% après avoir marqué des plus-hauts pendant 3 semaines. Il y a eu par la suite d’autres tentatives pour atteindre les 1000 points. Cela aura pris plus de 3 mois et pas mal de pull back assez violents (…). La volatilité faible et les gains faciles de cette période sont un mythe ! ».

Il est vrai qu’une fois les 1000 points franchis, le marché s’est engagé dans une course effrénée qui lui a fait gagner 11% en 2 mois. Aujourd’hui, s’apprête-t-on à revivre un tel rallye ?

 SP500 a 2000 pointsEvidemment, le contexte n’est pas du tout le même. Mais avec ce franchissement symbolique des 2000 points, peut-être faut-il à présent envisager l’éventualité d’un fort rallye des marchés actions cet automne. Peut-être…

Autant, dans l’équipe de la Bourse au Quotidien, nous nous attentions à une baisse plus importante quand les indices ont commencé à chuter début août… Autant, maintenant que les 2000 points sont franchis et que les autres indices s’envolent de joie… nous allons plancher sur les scénarios de hausse pour être prêts, au cas où. Enfin, vous nous connaissez, nous ne balayons pas pour autant les nombreux arguments de retournement que nous avions détectés. Nous préparons juste les scénarios possibles, pour être prêt lorsque le signal sera donné.

Et à ce sujet, si vous voulez être prêt pour jouer ce mouvement de hausse quand / s’il se déclenche, surveillez les titres dont Gilles Leclerc vous a parlé (Air France, Maurel & Prom, le secteur bancaire) et qui sont proches de déclencher un signal. Tenez, il vous avait par exemple parlé mardi dernier de Maurel & Prom, qui était sur un support. Eh bien ce matin, le titre a ouvert en gap à 11,70 €, au-delà de la zone de support définie : que faire ? Gilles update son analyse ici

Mots clé :

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Un commentaire pour “Faut-il acheter sur les 2000 points ?”

  1. […] De quoi nous inciter à revoir légèrement notre stratégie comme l’explique Nathalie Boneil dans la Bourse au Quotidien : […]

Laissez un commentaire