« FANGMAN » peut-il propulser le Nasdaq vers les 15 000 points ? | La Bourse au Quotidien


« FANGMAN » peut-il propulser le Nasdaq vers les 15 000 points ?

Rédigé le 5 juin 2018 par | Analyses indices, US Imprimer

Personnage de super animé Freakazoid, avec un F! sur le torse, et en combinaison de super héro FANGA

Crédit : Time Warner (Freakazoid)

Etant donné l’accumulation des nuages macroéconomiques (guerre commerciale de tous contre tous si Donald Trump parvient à ses fins) et géopolitiques (Iran, Turquie, Yémen etc.), l’inscription d’un nouveau record absolu de clôture lundi soir sur le Nasdaq à 7 606 points, sitôt suivi d’une envolée vers 7 645 points ce mardi, pose question…

Le Nasdaq est-il Superman ou, plus « technologique », Iron Man ?

Je vous propose un nouvel acronyme de super-héros composite : « FANGMAN ».

« Fangman » n’est pas n’importe qui : il est inoxydable, insensible à la volatilité, aux cycles économiques et aux guerres commerciales. Il n’éprouve jamais le mal de l’altitude, ne se repose jamais car il est composé non pas d’adamantium comme Wolverine, mais d’un alliage de Facebook, d’Amazon, de Nvidia, de Google, de Microsoft, d’Apple et de Netflix, qui lui confère l’invulnérabilité d’un super-héros doublé d’un demi-dieu.

Twitter a rejoint le S&P 500

Le Nasdaq est une pépinière de super-héros et de « licornes » qui enflamment les imaginations… et les réseaux sociaux.

Ces derniers ont encore fait parler d’eux puisque cette journée du 5 juin restera gravée dans les mémoires comme celle où Twitter a rejoint le S&P500, le vortex qui engendre les futures légendes capitalistiques.

Reste maintenant à savoir si Apple atteindra la barre des 1 000 Mds$ de « capi » cette semaine ?

Les fans de comics boursiers devraient quoi qu’il en soit aimer FANGMAN encore plus que les Gafam et les 7 Avengers du Nasdaq, semblent avoir succédé aux 4 fantastiques.

Les investisseurs se montrent frileux sur les Gafam : un mauvais signe pour le reste de la cote ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire